AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Svyatoslav Fyodorovich Yaroslavsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
Svyatoslav Yaroslavsky
computer says no
Messages : 55



MessageSujet: Svyatoslav Fyodorovich Yaroslavsky   Jeu 25 Fév - 22:26


- Fiche du Sujet N° : 02Y0327-3027


    Nom : Yaroslavsky [Ярославский]
    Prénom : Svyatoslav [Святослав]
      Surnom : Slava
    Patronyme : Fyodorovich [Фёдорович]

    Âge : 29 ans

    Métier : Réceptionniste - mi-temps à la bibliothèque d'Arkmeen.
    Lieu de vie : Raimyo
    Lieu de travail : Arkmeen (entre autre)

    Loge : Ios

    Caractéristique physique :

    Sexe : Y
    Type : Caucasien (slave)
    Cheveux : Blond très pâle
    Yeux : ambré
    Taille/Poids : 178cm/60kg
    Signe particulier : porte des lunettes

    notes complémentaires :
    • Nez anguleux et droit, lèvres minces, pas de fausses dents, teint crayeux de quelqu'un qui ne passe pas assez de temps en extérieur.
      N'a plus d'empreintes digitales (raison donnée : accident du travail)
    • Yaroslavsky est assez difficile à repérer dans une foule. Taille moyenne, silhouette banale. Carrure solide sans que cela puisse en faire un signe distinctif. Démarche et contenance n'ont rien de particulier. Pas de charisme remarquable.
      Habillement de même neutralité. Sans élégance notable. Mais sans la bizarrerie "récup" de certains Ios. Passe souvent pour un Pooja de base.
      Ne semble pas avoir de tic, de manie particulière.
    • Essayer de le repérer à ses cheveux qui sont encore ce qu'il y a de plus distinctif. Mais ne pas se fier aux photos. Ses cheveux sont mates et ne prennent pas la lumière. Ne pas chercher quelque chose de blanc ou éclatant, chercher un jaune pâle sale tirant vers le grisâtre.
    • Un observateur a un jour fait remarquer que les gestes de Yaroslavsky semblaient particulièrement calculés et contrôlés. L'hypothèse selon laquelle il ferait exprès d'avoir l'air banal n'est pas à rejeter entièrement mais est néanmoins hautement improbable.



    Etude de caractère :
    (étude menée (avec discrétion) ayant pour but d'évaluer la nécessité de placer l'individu sous surveillance du N.S.S.)

    Rapport n°1 : Travail : inadéquation totale.
      Je veux bien croire que dans la Ios, on choisit pas toujours son travail et que ça peut rendre un peu nerveux. Mais là, c'est carrément exagéré. Un réceptionniste est là pour accueillir, guider les gens, vérifier que tout marche bien autour de soi, non ? Moi quand on me dit "réceptionniste" je vois une jolie blonde aux yeux bleus, avec un joli sourire et un décolleté sympathique, qui me demande ce qu'elle peut faire pour m'aider d'une voix qui fait qu'on doit se retenir pour pas répondre avec des sous-entendus douteux. Enfin bref, l'important, c'est que le type là, Yaquelquechosesky, il a été capable de transformer mon fantasme en cauchemar.
      Il est... bah on a juste envie de lui foutre des claques. Exemple : J'arrive devant son bureau, il est en train de faire un jeu sur son ordinateur. Bon. J'attends un peu. Pas de signe qu'il m'ait remarqué. Je dis "Bonjour". Pas de réponse. J'attends un peu, je redis "bonjour" : toujours pas de réponse. J'agite les bras, je saute, je crie... Il tourne enfin la tête vers moi et dit "oh pardoooon je ne vous avais pas vu, je suis vraiment désolé, j'étais teeeellement absorbé par mon épuisant travail" avec un air vraiment désolé et un sourire bizarre...
      ...
      ça donne juste envie de partir en courant quoi.
      S’il a si peu envie d’aider, on se demande vraiment pourquoi il a choisi ce métier quoi. D'ailleurs je lui ai demandé, et il a répondu "Oh, mais parce que j'aime rencontrer des gens venant de tous les horizons, discuter avec eux... On apprend teeeellement de chose en discutant avec les gens..."
      Ce qui est louche si je puis me permettre.


    Rapport n°2 : Relations sociales : méfiance généralisée.
      L’individu Yaroslavsky semble être considéré comme un voisin calme et extrêmement discret, toujours poli.

      Cependant à la question « lui confierez-vous votre chat pour le week-end ? » la réponse a invariablement été « Jamais, pas même une petite cuillère en plastique pendant 5 secondes ». Il semblerait qu’il soit doué pour faire des réflexions peu propices à l’instauration d’un climat de confiance. Quelques exemples cités :
      • rencontrant une voisine et sa fille « Oh ! C’est votre fille ? Elle est… charmante oui… délicieuse, vraiment… J’espère avoir l’occasion de faire… plus ample connaissance, oui… »
      • discutant avec une voisine se plaignant du fait que son mari ne fasse jamais la vaisselle : « Je comprends, c’est un problème, n’est-ce pas ? Surtout n’hésitez pas à faire appel à moi hm ? tout problème à sa solution aussi… radicale soit-elle… ».
      • retrouvé par dans l’appartement de son voisin de 4 étages au-dessus de lui, il se serait justifié en disant que « par hasard il avait vu un chat monté les escaliers, et qu’il était monté à sa suite pour le rattraper, et que par hasard il avait vu la porte ouverte et qu’il était entré de crainte que quelque chose de… fâcheux ne se soit produit ». Vu l’état de décrépitude de l’immeuble où habitent beaucoup de Ios, la justification n’est pas absurde du tout.

      Quelques personnes, parmi ses relations de travail ou autre, se sont néanmoins déclarées ses amis, avec pour raison quelque chose ressemblant souvent à : « Une fois qu’on a pris l’habitude d’ignorer son ton qui donne l’impression d’être plein d’insinuations dangereuses, c’est un garçon charmant ».


    Rapport n°3 : Evaluation psychologique
    • Respect plus que relatif pour les règles ou les gens autour de lui.
      La politesse excessive de Yaroslavsky ainsi que sa tendance à avoir des réactions fortement disproportionnées aux événements les suscitant, ressemblent fortement à de la moquerie. D’ailleurs il arrive parfois qu’il laisse tomber toute forme de convention sociale pour être simplement insultant. Enfin, il n’est pas rare de le voir enfreindre des règles aux yeux et au sus de tous, par exemple : fumer juste en dessous d’un panneau « interdiction de fumer ».
    • Menteur.
      Svyatoslav Yaroslavsky semble considérer que la vérité est un élément parfaitement superflu de la vie en communauté. Même pour des choses aussi simple que « quelle est votre couleur préférée » les réponses sont variables et ne semblent pas posséder la moindre once de vérité. Quand on lui demande pourquoi il déteste tant dire la vérité, il répond que "la vérité, comme la beauté, est dans l'oeil de celui qui regarde".
    • Secret.
      Cela va de faire avec le trait précédent. Yaroslavsky semble mentir afin de s’entourer de secrets. Il est difficile de démêlé à travers tous les mensonges ce qu’est le « vrai » Svyatoslav. Néanmoins, vu le peu de personne cherchant à savoir « qui est le vrai Svyatoslav » le but de la manœuvre est pour le moins obscur.


    Conclusion :
      Nos experts psychologues mettent ces deux derniers éléments sur le compte d’une méfiance innée envers les autres êtres humains, méfiance, logiquement renvoyée ensuite, par son entourage. Cette méfiance radicale de Yaroslavsky envers le reste du monde pourrait avoir deux explications :
      • une activité illicite suscitant un besoin de camoufler une partie de son existence [Catégorie individu suspect]
      • un besoin d’attirer l’attention, de se faire remarquer par une originalité sans fondement dans une vie somme toute particulièrement banale et médiocre. [Catégorie individu qui va nous faire beaucoup de temps pour rien du tout]


      L’absence de charges à son encontre laisse supposer que l’individu 02Y0327-3027 appartient plutôt à la seconde catégorie. Néanmoins, le fait qu’il ne soit citoyens de l’UROS que depuis 3 ans et que certaines informations le concernant nous sont inconnues peut troubler notre évaluation. Une surveillance légère et sporadique pourrait être conseillée.





- Tranche de vie :


    Svyatoslav regardait autour de lui avec une curiosité à peine dissimulée. La pièce était petite et assez mal éclairée, meublée avec une parcimonie toute spartiate : une table, une lampe, trois chaises et un grand miroir sur un mur. Un design standard et clinique qui donnait une impression de grand professionnalisme mais qui était aussi fort ennuyeux.

    Ce qui fait que lorsque la porte s’ouvrit avec un bruit métallique pour laisser entrer un homme en uniforme du NSS, Svyatoslav lui adressa un large sourire.

    « Ah Inspecteur ! Quel plaisir de voir que vous avez le temps de venir me rendre visite ! Croyez bien que je me lèverais pour vous serrer la main si les miennes n’étaient pas menottées à cette chaise… »

    Le haussement d’épaules qui suivit cette déclaration laissait clairement entendre que l’inspecteur, malheureusement, était insensible aux tentatives d’humour de Slava. Il laissa tomber un lourd dossier sur la table (la lourdeur était purement pour le côté impressionnant, les dossiers pouvaient tous tenir dans une petite puce, mais cela perdait en caractère dramatique), tira une chaise vers lui et s’assit en face du « suspect ».

    « Pas la peine de faire ton cirque avec moi, j’en ai vu d’autre. Alors… tu sais pourquoi t’es là hein ? »

    Svyatoslav prit la plus belle expression d’étonnement artificiel qu’il avait à son répertoire.

    « Mais voilà justement l’information qu’il me manque, Inspecteur ! »
    « Alors tu nies ? »
    « Pas encore Inspecteur, pas encore… Je nierai tout ce que vous voudrez, mais il me serait beaucoup plus facile de le faire si je savais… »
    « Je ne veux pas que tu nies, je veux que tu avoues. »
    « Ah. »

    Svyatoslav qui se tenait jusqu’alors légèrement penché en avant, s’appuya contre le dossier de sa chaise.

    « C’est une question plus délicate, n’est-ce pas ? On risque plus quand on avoue que quand on nie vous savez… »
    « Tu t’y connais, toi, hein… Mais ok, si tu parles bien, on sera compréhensif. »
    « Fort aimable à vous. »

    Le digne membre du NSS ouvrit le dossier. « Vas-y, parle. » En face de lui, Svyatoslav prit un ton fortement hésitant.

    « Et bien… j’imagine que je suis ici pour les problèmes au sujet… d’arroser… »
    « Haha ! donc tu sais pourquoi tu es là ! »
    « Peut-être… vous ne voudriez pas m’enlever les menottes ? Ce serait mieux pour parler quand même. » Après un instant d’hésitation, le policier s’exécuta et pendant qu’il s’affairait avec la clé, Svyatoslav enchaîna : « Mais quand même, je suis étonné que vous l’ayez remarqué, vous avez l’œil partout… »
    « Nous remarquons tout. Allez, cause. »

    Slava se frotta les poignets un instant, avant de s’avancer de nouveau, mains croisée devant lui, appuyé sur les avant-bras contre la table.

    « Et bien voilà. A l’origine, c’est une histoire de pot de vin. »
    Le policier hocha vigoureusement la tête : « ça je m’en doute. »
    « Donc j’ai reçu ce… pot de vin de la part de Giano et je devais le remettre à Will. »
    « Nom de famille ? »
    « Désolé, je ne les connais que sous ces noms là. »
    « Hm. Peu importe, on retrouva. C’était quand, à quelle heure ? »
    « Mardi dernier vers… 16 heures je pense. »
    « Bien ça colle, ensuite ? Vous l’avez donné à Wils ? »
    « Will. Non. C’est là le problème. » Là, Svyatoslav regardait l’inspecteur droit dans les yeux, d’un air intense.
    « Ah ? »
    « Oui, je me suis trompé dans les pots. »
    « Parce que vous en aviez plusieurs à gérer ? »
    « On peut dire ça comme ça. J’avais aussi celui de Klemm. Et je me suis servi du pot de vin pour arroser. »
    L’inspecteur le regarda d’un air perplexe. Où était le problème ?
    « Mais arroser qui ? »
    « Qui ? »
    « Oui ! A qui avez-vous donné l’argent ? » l’homme du NSS commençait à perdre patience.
    « Mais quel argent ? »
    « Le pot de vin pardi ! Qui avez-vous "arrosé" avec ? »
    « Mais pas qui, quoi ! La plante verte de Klemm ! »
    « LA PLANTE VERTE ? » L’inspecteur, lui, était devenu rouge comme une tomate. Yaroslavsky commençait à penser qu’être dans la police était un métier bien difficile, n’est-ce pas, s’énerver pour si peu… « Mais qu’est-ce qu’une PLANTE VERTE vient faire dans une affaire de CORRUPTION AU PLUS HAUT NIVEAU ! »

    Svyatoslav retrouva sa plus belle expression d’étonnement artificiel, et se recula sur sa chaise comme effrayé par l’inspecteur qui s’était mis debout et venait d’asséner un coup de poing impressionnant sur la table.

    « Mais qui parle de corruption ? Moi je vous dis juste ce que j’ai fait de mal, parce que vous avez insisté ! »
    « Tu es en train de me dire que tu n’as pas été payé pour servir d’intermédiaire entre deux politiciens pour des transactions illicites? »
    « Mais noooon ! Inspecteur ! Jamais ! Je ne savais même pas qu’une telle chose puisse être possible ! Je vous disais seulement que Giano m’a confié du vin à donner à Will pour qu’il puisse le manger avec le fromage qu’il a rapporté de Luthia la dernière fois, mais que Klemm m’avait confié en même temps une eau spéciale pleine de minéraux pour arroser sa plante verte pendant qu’il était pas là, dans un pot très semblable, et que j’ai confondu les deux ! Et j’ai donné le pot avec les minéraux à Will et arrosé la plante verte de Klemm avec le vin !
    Elle en est morte la pauvre !
    »
    « QUI est mort maintenant ? »
    « Mais la plante verte ! »

    L’inspecteur semblait carrément au bord de l’apoplexie.
    « TU TE FOUS DE MA… »

    A ce moment, la porte s’ouvrit et un second officier entra.
    « Heu, problème. On vient de vérifier l’identité du type, là où il était mardi dernier, ça colle pas. C’est pas notre homme. »

    Là son collègue semblait maintenant sur le point de s’étouffer. Svyatoslav, toujours compatissant, se pencha légèrement vers lui.
    « Inspecteur vous allez bien ? »

    L’inspecteur releva les yeux et son regard était clairement meurtrier.
    « Alors vous, vous allez pas commencer hein… FOUTEZ LE CAMP D’ICI ! »
    Et il sortit en fulminant et en hurlant dans le couloir : « Quel est l’abruti qui a coffré l’autre abruti ! »

    Svyatoslav se releva, et fut conduit vers la sortie par le second officier qui récitait les formules conventionnelles quand on se rend compte qu’on a fait une petite erreur. Il n’écoutait pas vraiment, mais regardait autour de lui d’un air intéressé.
    Devant la porte, il posa la main sur l’épaule de son guide.

    « Ne vous excusez pas plus, mon ami. Cette expérience fut des plus… intéressantes. J’ai appris, j’ai beaucoup appris. Merci…»

    L’officier le regarda partir avec un brin de perplexité avant de hausser les épaules. Il avait d’autres chats à fouetter…


[L'auteur tient à préciser qu'il n'est absolument pas garanti qu'un interrogatoire se passe réellement ainsi au NSS...]

- Orientation Politique :

Réponse officielle :
    Vous intéressez-vous à la politique ? Oui [ ] _ Non [X]
    Êtes-vous pour ou contre l'Empereur ? Pour [X] _ Contre [ ] _ Neutre [ ]

Réellement, il défend la position qui l'arrange au moment où ça l'arrange, donc... Opportuniste serait sans doute la meilleur réponse.


- Et vous ?


    Code du règlement :
    [CODE VALIDE - MEI ]

    Code du guide du joueur :
    [CODE VALIDE - MEI ]


Dernière édition par Svyatoslav Yaroslavsky le Dim 9 Mai - 20:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Daisuke Akihiko
Devilicious Carrot
Messages : 556



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Svyatoslav Fyodorovich Yaroslavsky   Lun 1 Mar - 3:37

Alors là, j'espère SINCÈREMENT que TOUS les interrogatoires se passent comme ça ! xD
Il est le cauchemar de tout inspecteur de police sérieux, un pauvre si incompris.
La question reste de savoir s'il cache réellement quelque chose. Dangereux ou pas ? Ça mérite une longue réflexion.

Validé !

Au plaisir de te lire, parce que je n'y manquerais certainement pas ! :;p:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Svyatoslav Fyodorovich Yaroslavsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: INTERFACE VOCALE :: Etat civil :: Fiches :: IOS-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit