AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Police et répression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
MEI
IA
[Eats muffins]

Messages : 486



MessageSujet: Police et répression   Lun 31 Aoû - 12:07


    I. N.S.S - initiales pour National Security System -
    Il s'agit du nom utilisé pour la police. Les membres du N.S.S appartiennent au corps militaire. Leur organisation a été créée pour faire respecter l'ordre dans le vaisseau. Ils possèdent des fichiers sur chaque personne vivant sur l'Uros et suivent H24, ce qui se passent. Ce sont les personnes les mieux informés sur n'importe qui même la famille impériale. Ils permettent d'ailleurs à cette dernière de contrôler entièrement le vaisseau pour ainsi assurer le pouvoir de l'Empereur. Tout le monde n'est pas pour mais personne n'ose élever la voix de peur des représailles. Qui a envie de voir sa vie réduite en miettes suite à l'expression de son opinion ?

    Il arrive parfois qu'ils soient envoyés dans des missions d'espionnage sur les autres vaisseaux. L'ombre de l'incident diplomatique n'est jamais loin mais peu importe.

    Le plus haut grade est celui de Lieutenant. Le grade qui suit est celui de Commandant, quant aux autres, ce sont des Officiers, avec différentes spécialités. Le N.S.S est divisé en deux sections : Coordination et Action. À noter qu'appartenir à l'une de sections n'empêchent pas toujours de participer à la deuxième et que c'est dans cette idée que la section Coordination A est née. Bien qu'elle ne soit pas une section à part.
    • La section Coordination est pour les informaticiens, les agents administratifs et la direction des opérations. Ils compilent les renseignements et assurent les arrières des hommes sur le terrain.
    • La section Action concerne les forces d'intervention rapide, tous ceux qui doivent aller sur le terrain. La paperasse est donc moindre dans leurs cas et on exige surtout qu'ils soient dans une forme exemplaire.
    • La section Coordination A est une sous-section qui comprend des agents qui doivent toucher aux deux sections cités plus haut. Donc, compiler des renseignements mais aussi se rendre sur le terrain. Normalement, toute personne appartement à cette section se voit jumelée à un membre de la section Action, afin d'assurer un meilleur taux de réussite sur le terrain.


    Mais plus en détail...
      Section Coordination -Ne sont jamais sur le terrain-
      Administration ; Responsables des finances, des ressources (y compris les ressources humaines) et des services médicaux du N.S.S. Ils recueillent, analyses et diffuses de l'information en matière de sécurité aussi.
      La direction des opérations ; Ils travaillent dans le domaine de la prévention du crime, voient au maintien de la sécurité et sont chargées de réaliser les interventions. Ce sont les têtes pensantes de la N.S.S. Eux, ils ne sont jamais de sortie, ils ont beaucoup trop à faire et à planifier.

      Section Coordination A -Amené à aller sur le terrain-
      Le service juridique ; Joint à l'unité de la protection de l'enfant et de la famille, ils s'occupent des droits de la personne et des questions liées au genre. Ils sont donc souvent de sortis pour voir leurs clients, visiter les familles ou encore, les prisonniers.
      La direction des enquêtes criminelles ; Ils s’occupent non seulement de la détection et de la prévention du crime mais aussi des enquêtes sur ceux-ci. Ils font donc la compilation des renseignements sur les criminels et le rassemblement de preuves qui serviront aux poursuites criminelles. En partie sur le terrain, ils ont tout de même beaucoup de paperasse à faire.

      Section Action -Uniquement sur le terrain, ou presque-
      L'unité antiterroriste ; Leurs activités comprennent le désamorçage de bombes, le sauvetage d'otages et l'arrestation de rebelles. Ce sont aussi eux qui jouent parfois les espions.
      L'unité de force spéciale ; De direction paramilitaire et donc formée pour maîtriser les émeutes, ils assurent la sécurité du sas menant à l’extérieur en avant plan et donc, protègent les citoyens des possibles dangers extérieurs. Ils peuvent aussi être rappelés par l’armée pour des missions spéciales, voir extérieurs au vaisseau, en temps de guerre.
      *L'unité mobile (de la patrouille) ; Est constituée d'agents recrutés localement qui connaissent les langues et les coutumes des environs et qui s'occupent donc de l'exécution des ordonnances et des règlements locaux. Ils patrouillent le vaisseau et font respecter l’ordre et le bon maintien au sein de l’Uros.

      * À noter que la section Coordination A est normalement jumelée à la section Action, sauf pour les avocats, bien qu'ils appartiennent à la première section nommée. Il arrive aussi que les différents secteurs de la section Action, sont jumelés entres eux. (ex. Unité antiterroriste & l'Unité mobile) Aussi, malgré leurs spécialités, tous les agents appartenant aux deux dernières sections, sont dans l'obligation de faire au minimum deux jours de patrouilles par semaine, afin de maintenir l'efficacité de la protection de l'Uros.


    Etant donné leur appartenance au corps militaire, la plupart des membres du N.S.S ont choisi d'intégrer la Sayeh. Toutefois, rien ne les y oblige et les administratifs ainsi que les scientifiques (médecin légiste etc) généralement, n'en sont pas.

    II. RÈGLES DE LA VILLE
    La majorité est à 20 ans.
    Aux 18 ans révolus, chaque jeune homme doit faire au minimum 10 mois dans l'armée. Toute personne refusant ou fuyant ses obligations verra sa période de service militaire doublée.

    En période de crise ou de troubles militaires, la possibilité de la mise en place d'un couvre-feu ne peut pas être exclue.

    A. Crimes et Sanctions
    Sont susceptibles de peine capitale :
    les crimes de sang
    les coups d'Etat
    les rébellions contre le pouvoir en place

    Sont susceptibles de peine à perpétuité et/ou travaux forcés :
    les viols
    les vols avec homicide involontaire ou volontaire
    les tentatives de corruption à l'égard des représentants de l'autorité

    Sont considérés comme délits mineurs :
    les vols à l'étalage
    les petits trafics
    les dégradations de biens publics ou de biens privés
    les manifestations politiques

    Les auteurs de délits mineurs seront condamnés à des travaux forcés dont la durée sera fonction de l'acte commis. Selon votre catégorie sociale, vous êtes plus ou moins protégés selon le délit commis.

    Jusqu'il y a une dizaine d'années, les violeurs et les assassins suivaient une opération visant à poser une puce dans leur nuque. Cependant il s'est avéré que les sujets furent l'objet de troubles comportementaux à la suite de cette opération. La puce agissant sur le métabolisme et générant un stress, certains criminels ont eu des accès de violence, alors qu'elle devait au contraire calmer leurs pulsions. Depuis le port de la puce n'est plus obligatoire et se fait au cas par cas avec la volonté du condamné. Elle est sensé lui permettre de vivre comme n'importe qui et ne plus jamais commettre de crime. Bien évidemment, les porteurs de puce doivent se présenter une fois par semaine au N.S.S pour faire un rapport de leur semaine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaceship.forumactif.org
 

Police et répression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: INTERFACE VOCALE :: 
Les informations officielles
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com