AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Anthony Hartmann ... 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
Anthony Hartmann
Try to hit me. TRY
Messages : 47



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Anthony Hartmann ... 100%   Sam 31 Juil - 17:14

• • • Anthony Hartmann • • •
by SOLID ETC
Nom : Hartmann
Prénom(s) : Anthony
Surnom(s) : Tony par sa famille d'accueil, mais maintenant personne ne sait qu'on l'a un jour appelé ainsi. Il est Anthony, ou on le reconnait dans le couple "La brute et le sadique", bien qu'il puisse etre aussi sadique que Sebastian
Lieu de Naissance : 1er aout 3004
Âge : 31 ans
Métier : Agent de la N.S.S., section Action, Unité de Force Spéciale. Partenaire de Sebastian Berkowitz
Lieu de vie : Raimyo - Downtown
Lieu de travail : Arkmeen - N.S.S QG
Loge : Sayeh

Mental et physique :

_Eh, le batard est arrivé ! Le ba...
Une main attrapa le cou du brailleur et serra. Le cri se termina en un gargouillis et un corps lourd, un esprit évanoui, vinrent "épouser" brutalement le sol. Pas un mot ne fut prononcé. Il se contenta d'un regard froid à l'intention des élèves présents, puis reprit sa route comme si rien ne s'était passé.
Il éprouve bien des sentiments, mais n'a pas l'habitude ni l'envie de les communiquer. Qui donc pourrait partager ses émotions, son passé, et son avenir ? Et meme s'il existait quelqu'un, il n'est pas du genre à s'épancher ou à se plaindre. Tout le monde s'en fout du mal-etre. Il a grandi sans reconnaissance, sa famille d'origine ayant disparu. Aucune nouvelle non plus de son père, malgré l'argent qu'il recoit tous les mois, et les droles de petits mots l'accompagnant.
Alors il parle peu : chacune de ses phrases est dument réfléchie. Les blagues, il ne connait pas, c'est brasser de l'air pour rien, c'est la spécialité de Sebastian, c'est son domaine, il le lui laisse. On le trouve chiant, mais il s'en fiche. Il est ce qu'il est. Il aime le silence, et le calme. Ce n'est pas sous le coup de la colère qu'il vous tuera. Il connait son devoir et l'éxecute. Il est craint à Downtown, alors il se déguise parfois, car malgré lui, il ne peut supporter les cris d'effroi ou les volets clos quand il traine dans les ruelles d'un pas lourd et lent.
Malgré lui, cette horreur qu'il dégage le blesse. Il essaie de se rappeler la fois ou il a été aimé. Ou on l'a accueilli avec un grand sourire. Il y a Sebastian, mais ce n'est pas pareil. Anthony ne sait jamais si ce dernier est totalement sincère avec lui. Et puis comment pourrait-il aimer son caractère ?

Face aux fauteurs de trouble, il prend un sourire carnassier. Il étire ses muscles impressionnants, fait jouer ses pectoraux et attend. Il savoure le moment ou ils prendront Sebastian pour un agneau et... deux minutes plus tard, se précipiteront à SES pieds pour supplier un sort clément.
Il pense rarement au lendemain ni à l'avenir : c'est pour ca qu'il fume, cigarette sur cigarette, meme si Seb ou ses supérieurs le lui reprochent. Il a commencé petit et il ne veut pas - il ne peut pas - arreter. A quoi bon ? Et pourquoi ? Si ca dérange les autres, il fumera encore plus. Et meme si c'était nocif, il a une santé de fer - du moins le croit-il. On est pas à l'abri d'une épidémie dclecbhée par les rebelles. Ou dans Downtown. Il fait jamais très bon là-bas, ni les couleurs, ni les odeurs, ni les pulsions refoulées ou exaltées. Anthony s'habille toujours très classe, une exigence de son passé, ou il lui fallait touours etre irréprochable face au parcialisme de ses mentors. Chemise impeccable, pantalon repassé, cravate... dénouée. Le seul luxe qu'il se permet. Il a toujours l'impression d'étouffer sinon. Bizarre, non ? Pour lui qui ressemble à un mur en béton. Rien ne peut l'atteindre. En apparence seulement, bien sur. Il craquera bien un jour, sous une pression mentale. Mais pour l'instant, il en jette, il brille - d'une lueur un peu glauque et floue - comme une chandelle moisie qui illumine tant bien que mal les murs de chaux et les toiles d'araignée mais il brille quand meme. Ses cheveux reflètent la lumière de la bougie, un pale jaune, non le miroir de sa santé - loin d'etre vacillante - mais la double vie qu'il mène. Il enfile une capuche quand il rencontre des prostituées à Raimyo, ou quand il va dans les bars. Et pour parfaire son dégusement... il ne fume pas. Enfin... pas des cigarettes, sinon il prendrait un teint cireux et on le prendrait décidement pour un mur de masure. Sinon il suffirait de suivre la nicotine pour savoir ou il va. Il fume un autre genre de plante, qui lui fait oublier un peu qui il est, et ce qu'il n'est pas. Qui stoppe son questionnement incessant : qu'est ce que je fais là ? Qu'est ce qu'on veut de moi ?

Tranche de vie :

I. "Il a raté, merde !"

Etrangement, Anthony - Tony - n'a pas grandi dans la loge des militaires. Jusqu'à ces 6 ans, il a été élevé dans la fange par une famille d'Ios.
Jusqu'au jour ou un gradé vint voir ses "parents" pour reprendre son fils. Anthony garde un souvenir très précis de cette rencontre. Un peu plus tot, un de ses "frères ainés" l'avait ramené de force, le tirant par les deux bras, très mécontent et Anthony n'en menant pas large. Il avait failli à sa "mission" : voler des bijoux d'une famille Pooja, pas en or, mais de bonne facture et facile à revendre. Il ne s'était jamais senti une ame de voleur, mais quand il a croisé le regard de l'officier, imposant et glacial, il avait eu envie de se jeter à ses pieds et de jurer qu'il n'avait rien fait de mal.
Etait-ce la famille de sa mère, une Ios que son père avait engrossé par errreur ? Ou son soi-disant père était en fait un imposteur ? Mais quel était l'intéret de ramener un bouseux dans sa famille ?
Difficile à dire : on lui avait à peine dit au revoir et il avait quitté le royaume des miséreux, trop vite pour lire la peine se dessiner dans le visage de ses "parents" et pour entendre le frère s'écrier :
_ Il a raté le couillon ! Il a raté, merde !
Ses cris glissèrent sur le moment, se perdant dans les souvenirs de la famille.
_ Ou skil s'en va ? demanda la petite dernière, qui apprenait à parler.
Nul besoin de répondre à cette question évidente. Les adultes savaient ce qui l'attendait. Ce qui adviendrait de Tony. La loge Sayeh. L'élite. Les combattants. Les meilleurs.
_Il a raté... SBAF !

II. "La vengeance, la haine, c'est pour les faibles qui ne savent pas se controler. "
Evidemment, son apprentissage fut bien plus rude que celui de ses camarades. Un Ios qui devient Sayeh, ca n'existe pas. C'est mal vu. Ca doit etre éliminé, non ? Anthony voit très rarement son père, constamment en mission sur le Xion ou sur le Constantine. Il aimerait l'y suivre plus tard, mais le destin en décidera autrement. Trop solitaire pour penser à chercher des alliés, des rejetés comme lui, il décide de se battre à la force de ses poings, son principal atout : les muscles. Ce n'est pas qu'Anthony manque d'intelligence, mais face aux coups bas, voire aux coups, il riposte en les faisant tous taire. Il n'est pas limité, il est reconnaissant à son père de sa nouvelle place, malgré la douleur de l'adolescence. Les filles les plus sales réservées au batard, le mépris continuel... Il ne pense pas à se venger, il veut avancer.
Il est remarqué pour sa robustesse et sa force et devient garde du corps pour les familles Poojah mais jamais de la Lux.

III. "Je veux etre fier de toi"
Les années passent et l'improbable survient : il est accepté dans la section Action du NSS. Il est fier de lui, mais en meme temps, se demande si derrière cette promotion ne se cache pas la main autoritaire paternelle. L'ombre de son père n'est jamais très loin. Il doit travailler avec un coéquipier et on lui assigne Sebastian Berkowitz, un drole de bonhomme. Drole parce que petit et l'air larmoyant. Et aussi un air de... Enfin. Vous voyez ce qu'Anthony veut dire. Et si vous ne voyez pas... Vous voyez. Bien. Ne jamais se fier aux apparences. Anthony apprend bien vite comment marche son compagnon, et l'apprécie, car Seb ne fait que peu référence à son passé, on dirait qu'il s'en fout. Il est totalement sadique, sauf avec lui, meme s'il aime le taquiner. Mais Anthony est habitué depuis le temps.

Un jour, dans les messages que son père lui envoie de temps en temps, il trouve ses mots " Rends-toi aujourd'hui au Moon Love et dis-oui".
Partie à jouer dans le forum, ou faisant partie du passé d'Anthony. A voir avec Moon Love et personnages du forum intéressées
Il obéit et épouse une femme de la Poojah/Sayeh et entame un mariage sans amour, ni sexe. Il n'est pas intéressé par les femmes, ... ni par les hommes. Il couche avec celles qui se donnent pour de l'argent mais jamais avec sa femme. Elle est belle pourtant mais son mépris pour son ancien rang l'empeche de l'aimer. Elle se montrera insultante et lassé dès les premières minutes, il lui conseille de prendre des amants. Elle a envie d'une descendance, mais pas de lui. Mais pourtant, elle aimerait qu'il la prenne. Elle le veut et le hait car il refuse de lui donner des enfants.

Il vit désormais en dehors de la demeure de sa femme, il a rejoint le quartier pauvre de l'Uros, à la recherche inconsciemment de sa famille d'origine. Mais il ne les a pas retrouvés. Leur "maison" - taudis ignoble - est habitée par une autre famille, et des menaces ne lui ont rien appris de plus. Quand les nouveaux habitants sont arrivés, elle était déja vide. Quelqu'un leur avait-il demandé de déguerpir ? Question sans réponse. Il aime se promener dans ces coins-là, déserts ou bruyants, brutalement inhumains ou emplis de la pire engeance. Il n'a pas peur qu'on l'attaque. Meme si on le reconnait, on connait son passé d'Ios. Et si on venait à lui tomber dessus, il saurait se défendre. L'idée de la mort ne lui fait pas peur.

Le dernier message qu'il recevra de son père avant un black-out total - Anthony ne sait meme pas s'il est toujours vivant, il n'a plus de nouvelle et n'a pas le droit de se rendre sur les vaisseaux - c'est : "Je veux etre fier de toi."
Anthony est très surpris par ce message, lui qui a toujours écouté ses conseils. Il comprend que son père veut qu'il se débrouille tout seul dorénavant, qu'il fasse ses propres choix. Mais comment le faire sur ce vaisseau ?

Orientation politique
Vous intéressez-vous à la politique ? Oui [ ] _ Non [X]
Êtes-vous pour ou contre l'Empereur ? Pour [ ] _ Contre [ ] _ Neutre [X]
Joueur
[Code du guide du joueur : [CODE VALIDE - MEI]
Parrainage ? Oui [ ] Non [X]
Avez vous été pris en charge ? oui [ ] non [X]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Daisuke Akihiko
Devilicious Carrot
Messages : 556



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Anthony Hartmann ... 100%   Mar 3 Aoû - 18:40

Voilà ce que j'appelle une enfance expédié. Je me demande quand même où est passé sa famille, ce qu'ils pensent de tout ça, ce qui c'est passé pour qu'il se retrouve au milieu de ce qui est devenu son drame familial. Ce qui l'a forgé en somme. Et puis le rapport entre lui et sa femme est très intéressant ! oO Ce sera certainement à suivre sur le forum !
Courage à ce pauvre Anthony, il retrouvera bien ses sources et qui sait, retrouvera peut-être aussi le sourire. Avec Sebastian comme partenaire, ça devrait arriver un jour ou l'autre non ? xD

Validé !

Amuse toi bien et bonne chance pour ta recherche d'épouse. x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Anthony Hartmann ... 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: INTERFACE VOCALE :: Etat civil :: Fiches :: SAYEH-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit