AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Elisabeth Lynn Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
Elisabeth L. Evans
Eaux Troubles
Messages : 39



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Elisabeth Lynn Evans    Sam 28 Aoû - 20:12




~ Whispers ~
"I wish I could stay in the Mist"


I d e n t i t é ;
.






    Who do you think I am ?
    .

    Nom : Evans
    Prénom : Elisabeth Lynn
    Âge : 27 ans
    Métier : Conseillère auprès de Alben Van Aalbrück
    Lieu de vie : Uptown
    Lieu de travail : Hôtel de Ville de Arkmeen
    Loge : Pooja


    « 02X1221-3029 »



C a r a c t è r e ;
.

C’est bien connu, tout le monde possède en lui des personnalités différentes. Il y a ceux qui ne s’en cachent pas et que l’on considère la plupart du temps comme des schizophrènes. Mais soyons réalistes, tout le monde n’agit pas de la même manière devant sa famille, son amant, son patron… Certaines personnes savent d’ailleurs très bien les manier et c’est le cas d’Elisabeth Evans. Sa mère lui a toujours appris qu’il fallait être ce qu’un homme désire pour obtenir de lui ce que l’on veut en retour. C’est d’ailleurs grâce à cela que son compte en banque était aussi bien fourni. Elle se devait donc d’enseigner à sa fille comment obtenir des hommes ce qu’elle souhaitait.

Elisabeth est le genre de femmes mystérieuses entourées d'une aura de danger. Vous la trouverez souvent assise au bar du Rêves en train de jouer avec la paille de son cocktail. Elle a l’art de vous faire parler, l’art de vous faire rêver… Mais méfiez-vous de son sourire : Elisabeth n’est pas le genre de femme à battre des cils sans aucune conversation, même s’il est vrai qu’elle sait très bien y faire… Derrière cela, la demoiselle est une femme d’affaire au QI élevé. Les personnes qui ont la chance de plus ou moins la connaître savent qu’elle est intelligente, beaucoup plus intelligente qu’elle ne le laisse paraître. Elle est comme une araignée, tissant sa toile autour de ses victimes. Et quand l’heure est venue, elle n’en fait qu’une bouchée. Mais ça, jamais vous ne le comprendrez, car la demoiselle sait très bien se cacher et parce que vous serez déjà mort.
Mais n’ayez pas peur, Elisabeth ne montre que rarement cette facette de sa personnalité. Pour vous, elle sera l’intermédiaire…

Ainsi, vous l’aurez compris, la demoiselle sait s’effacer mais ce n’est pas pour autant qu’elle se laisse faire. C’est pour mieux te manger mon enfant…

Elisabeth possède un secret, comme tout le monde, évidemment. La jeune femme vous donne l'impression de lire au plus profond de vous, comme si elle connaissait chaque infime parcelle de votre vie, comme si elle savait déjà la question qui vous brule les lèvres et qu'elle, en est la réponse. Si vous le méritez, si vous êtes dignes, vous aurez peut être l'occasion de rentrer dans l'arène. Mais là, vous serez seul et elle ne vous garantie en aucun cas que vous en sortirez indemne...



P h y s i q u e ;
.

Il était tard, et sortir du Basha lui faisait du bien. Histoire de prendre l’air et côtoyer d’autres personnes que des militaires. Il était descendu à Raimyo, au Rêves plus particulièrement. De nombreuses rumeurs circulaient sur ce bar, mais il n’était pas là en mission ce soir. Il était là pour se détendre et, avec un nom pareil, le bar devrait pouvoir répondre à ses attentes. C’est là qu’il la vit pour la première fois, elle.

Elle était assise au bar en train de discuter avec le barman. Une grande brune mystérieuse. Il s’installa dans un fauteuil non loin, histoire de pouvoir la contempler plus longuement et plus ou moins discrètement. Elle portait une courte robe blanche ce soir là, son regard se laissa aller longuement sur ses jambes, longues et fines. Elle les avait croisés, ses mollets étaient fins et musclés. Il en déduisit qu’elle faisait du sport. Il s’attarda sur ses cuisses, sa robe était vraiment courte, une incitation au désir… Tandis qu’il fixait ses jambes, un serveur l’interrompit. Il lui commanda un verre de whisky avec des glaçons, et regarda les alentours avant de reporter son attention sur la femme.

Elle avait des cheveux noirs qui lui tombaient sur les épaules, une coupe dégradée et déstructurée. Il sourit : cela allait bien avec son allure sportive. Sa robe était dos nu, et son regard descendit le long de son dos. Elle se tenait droite, jusqu'à la cambrure de ses reins. Elle était une invitation au désir. Qui était-elle ? Travaillait-elle ici ? Le barman revint l’interrompre dans ses rêveries, lui déposant son verre sur la petite table basse. Avant qu’il ne reparte, il l’attrapa par le bras pour lui demander qui était la femme au bar. Le barman sourit et répondit qu’elle s’appelait Eli, que c’était une habituée. Il le lâcha et porta son verre à ses lèvres. Le liquide brun et froid électrisa ses sens, déjà éveillés par cette femme qui avait su si facilement capter toute son attention.

Il ne la quittait plus des yeux. Eli hein ? Eli... Il attrapa à nouveau le serveur qui repassait auprès de lui et lui demanda d'offrir à la fascinante Eli un autre verre de ce qu'elle buvait. Le garçon acquiesça et parti en direction du bar où il soumit la commande au barman. Le whisky glissait dans sa gorge le réchauffant doucement.

Le barman posa un autre verre d’un cocktail coloré auprès d’elle en le désignant du regard. Elle prit le verre puis se retourna pour le voir : enfin il vit son visage et quel visage… Ses lèvres restèrent scotchées au verre sans qu’une goutte ne traversât sa gorge. Cette femme était divine ! Elle lui sourit puis descendit de son tabouret avec l’élégance et la souplesse d’un chat.

Il la contempla tandis qu’elle s’approchait de lui. Une démarche féline, un regard qui ne cillait pas. Elle avait confiance en elle et il y avait de quoi. Elle se laissa glisser dans un fauteuil en face du sien et le remercia pour le verre. Il toussota légèrement, pour avoir avalé son whisky de travers. Pour une première impression, c’était un peu loupé ! Il déposa son verre et pris un air décontracté dans son fauteuil. Elle croisa les jambes, sa robe remontant encore plus haut sur ses cuisses.

Relevant les yeux, il croisa ceux de la belle. Envoûtants à l'image de la demoiselle. D’un gris bleu, elle aurait pu l’envouter rien que par son regard. Elle porta son verre à ses lèvres et bu quelques gorgées, avant de se lécher les lèvres doucement. Des lèvres fines et pulpeuses vraiment bien dessinés. Qui était-elle ?? Il n’avait jamais vu pareille femme !! Elle faisait sûrement partie de la lux !

Il se sentait un peu tendu. Un comble pour un militaire ! Et les poils de son corps se hérissaient doucement. Il n’avait pas pris de drogue !! A moins que la drogue ait été dans son verre mais non… La demoiselle lui souriait et il se trouvait gauche, loin d'être à la hauteur. Elle engagea doucement la conversation, trouvant les mots justes. Un sujet simple, banal mais qui aurait intéressé n'importe qui. Sans même s'en rendre compte, il était plus calme et assuré. Elle savait y faire, assurément...

Ils parlèrent de tout de rien quelques minutes et déjà Eli connaissait les grandes lignes de sa vie. Mais alors qu'il avait suffisamment tourné cette demande dans sa tête, le garçon s'approcha d'elle et lui murmura quelque chose à l'oreille. Elle se leva tout en s'excusant, puis s'éloigna en direction du bar où l'attendait un homme à la carrure impressionnante. Un videur peut-être. Sa muse d'un soir disparut après avoir échangé quelques mots avec l'homme.

Eli, une femme mystérieuse. Sans aucun doute...



Dernière édition par Elisabeth L. Evans le Ven 3 Sep - 19:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Akifukuro.tumblr.com
avatar

we're watching you
Elisabeth L. Evans
Eaux Troubles
Messages : 39



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Elisabeth Lynn Evans    Lun 30 Aoû - 16:40

T r a n c h e ~ d e ~ v i e ;
.


&
Cette femme pouvait obtenir tout ce qu’elle voulait, les hommes étaient a ses pieds, c’était ça quand on était doté d’une telle beauté. Alors pour sortir de la misère, elle commença un boulot d’escort, mais les hommes qu’elle accompagnait, des hommes riches, des hommes de la LUX, avaient souvent envie de plus. Ils l’a voulaient elle et ils étaient devenue ces habitués. Cette femme devint alors leurs call girl préférée, elle conclut des marchés avec eux et leurs secrétaires. Elle devait garder ça secret bien entendu. Personne ne devait savoir que des hauts placés fréquentaient une prostitué si belle soit elle, ils étaient mariés pour la plupart, fortuné aussi cela nuirait à leurs images. Alors elle négocia comme une vraie femme d’affaire. Ils voulaient son silence, soit. Qu’ils payent correctement alors, certains lui offrirent des voitures, d’autres de l’argent, beaucoup d’argent, deux autres lui offrirent un appartement dans le quartier de Raimyo Uptown et celui de Riviera. C’était ainsi s’ils voulaient de ces services et ils ne refusaient pas. Car elle savait ce qui leurs ferait plaisir, elle savait pertinemment que ce préfet aimait attacher sa partenaire et la gifler, que ce militaire préférait qu’elle se déguise en infirmière. Elle savait tout. Ce dont elle ne se doutait pas c’est qu’au bou de 15 ans de carrière elle tomberait enceinte… Le père était un homme de la lux évidemment, elle savait d’ailleurs lequel, celui qui était limite devenue son amant, son ami. Mais elle savait pertinemment que jamais, jamais il ne vivrait avec elle, jamais…



&
Elisabeth Lynn Evans, c’est comme ça que sa mère l’avait appelée. Sa mère était son amie, sa confidente, sa sœur elle était tout pour elle, elles étaient tout l’une pour l’autre. Quand sa mère comprit que sa fille était dotée d’un QI exceptionnel, elle fut enchantée, elle avait pour Eli de grandes ambitions. Elle ne voulait pas vivre à travers sa fille non, de plus Elisabeth avait déjà un caractère bien trop affirmé pour se laisser faire. Un trait qu’elle tenait de sa mère évidemment. Cependant, elle la suivit dans certaines de ces directives, sa vie était rythmée par les études et le sport pour un bien être intellectuel et physique parfait. Sa vie était rythmé par le sport, les cours et son ordinateur. Il existe des personnes capables de décrypter, de passer outre des barrières informatiques,de craker des données, évidemment Elisabeth en fait partie. Elle ne faisait pas partie de ces jeunes qui passe leurs journées entière sur le Karman, non, sa mère était tout a fait contre et elle avait bien plus intéressant à lui apprendre. Mais créer des virus, inventer des programmes et un hobby qu’elle apprécie particulièrement. Elle aurait pu être informaticienne mais finalement elle préfère garder ça pour elle. Tout le monde n’a pas besoin de savoir qu’elle est un génie… non...



&
Il n’était pas très tard, quand Mme Evans décida d’aller rejoindre sa fille dans Raimyo. Il y avait des lustres qu’elle n’y avait pas mis les pieds et l’endroit était comme elle en entendait parler, lugubre à souhait. Elisabeth lui avait donné rendez vous au café Bliss, un café aux allures française où elle se rendait souvent après les cours. Cependant, elle ne se doutait pas que sa mère se perdrait en chemin, comment aurait elle pu savoir que sa mère se retrouverait dans les décombres ? Tandis qu’elle sirotait son cappuccino les yeux rivés sur son écran portatif, Elisabeth ne pouvait pas savoir que sa mère était actuellement en danger. Mme Evans avait fait l’erreur de demander son chemin, si elle avait su, elle aurait surement évité cet homme. Mais comment éviter un futur que l’on ne connaît pas.
L’homme était sous l’effet de la drogue et la seule chose qu’il pouvait faire c’était faire en sorte de s’en procurer, encore, toujours, de la drogue. Après tout c’était l’un des rares moyens pour les gens de la Ios de s’évader. Seulement pour s’évader il faut de l’argent et Mme Evans en regorgeait et cela lui fut fatal. L’homme s’avança à grande vitesse vers elle, la bloqua dans sa voiture avant de la tuer sauvagement en l’étranglant sur le siège de la voiture et tandis qu’elle suffoquait, Elisabeth sirotait son café, éberluer par le monde qui défilait sur son écran. Tandis qu’elle suffoquait, son assassin ne pensait qu’a une chose, la drogue qu’il pourrait se procurer avec tout cet argent…
L’argent rend l’homme fou, la drogue rend l’homme fou, le pouvoir rend les gens fous, la mort rend les gens fous. Mais qu’est ce qui ne nous rend pas fou ?



&
Il est 23h, quand Elisabeth arrive aux Rêves. Rêves, il porte bien son nom, mais pour atteindre le plus beau des rêves il faut passer par elle et ça personne ne le sait. Elle a passé la journée a supporter Alben et son effroyable caractère, il mériterait vraiment d’être poussé du haut d’un immeuble ou mieux encore d’être abandonné dans les décombres ça ne lui ferait pas de mal. Elisabeth remercia le barman qui lui servit son habituel cocktail et elle porta la paille a ses lèvres tout en scrutant le bar, il y avait du monde se soir, peut être même des potentiels joueurs… haha des drogués pour la pluspart, prêt a tout pour avoir du rêve, vivre le rêve... que l'homme pouvait être pitoyable à bien y regarder. L'homme est un être faible, nous le sommes tous au final qu'importe ce que l'on peut penser. Elisabeth sourit, elle connaissait bien la plupart des personnes présente dans le bar, il était tellement simple de leurs tirer les vers du nez après quelques verres, après un peu de drogue... ils devenaient faible. Si il savait, si il savait qu'elle pourrait les tuer juste en claquant des doigts... leurs ôter la vie comme ils ont pu le faire avec sa mère... pitoyable humanité. Elle bu quelques gorgées de son coktail a l'aide de sa paille, ses yeux bleu se posant délicatement sur chaque individu, tel un papillon vole de fleur en fleur. Celui çi était un officier du NSS, un homme qui se veut dur mais qui au final vient noyer sa solitude dans l'alcool. Elle, était une secrétaire soumise d'un préfet et venait s'évader histoire de ne pas se laisser aller au suicide. Lui, homme de la Lux malgré le fait qu'il le cache plutôt bien, venait pour oublier ses obligations et profiter de la vie. Elle, danseuse, complètement dans un autre monde, la danse lui permettait d'oublier sa vie de malheureuse. Qu'il était intéressant d'étudier l'humain...

It’s time to play…











O r i e n t a t i o n ~ P o l i t i q u e ;
.

Vous intéressez-vous à la Politique ?

    Oui..............[x]
    Non

Êtes-vous pour ou contre l'Empereur ?

    Pour
    Contre.........[]
    Neutre.........[X


H o r s ~ R o l e P l a y ;
.

Code du Guide du Joueur : [ CODE VALIDE - MEI ]
Parrainage ?

    Oui
    Non.............[x]

Avez vous été pris en charge ?

    Oui
    Non.............[x]





Dernière édition par Elisabeth L. Evans le Sam 4 Sep - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Akifukuro.tumblr.com
avatar

we're watching you
MEI
IA
[Eats muffins]

Messages : 486



MessageSujet: Re: Elisabeth Lynn Evans    Ven 3 Sep - 22:04

Ça doit être quelque chose de travailler avec une telle comédienne ! Je me demande si ça va finir en jeu de manipulation à l'hôtel de ville... Quel maillon de la chaine alimentaire va disparaitre, telle est la question -je ne parierais pas, on sait jamais xD- !
La période de deuil a du être difficile. C'est tellement sordide la mort de sa mère ._. . Et puis Eli me suggère la destruction offerte avec un fond de vengeance. Cependant attention à ne pas trop se laisser aller à moins de se perdre et de ne pouvoir être sauvée x) ou de montrer des signes de faiblesse. Les fous sont redoutables envers les blessés ~ 

VALIDÉ

Amusez-vous bien mademoiselle :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaceship.forumactif.org


we're watching you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Elisabeth Lynn Evans    

Revenir en haut Aller en bas
 

Elisabeth Lynn Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: INTERFACE VOCALE :: Etat civil :: Fiches :: POOJA-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com