[Intrigue] Histoire de drogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
Mihael Dickinson
Haste makes Waste
Messages : 18



MessageSujet: [Intrigue] Histoire de drogue   Dim 5 Sep - 19:52

La drogue est une routine difficile à gérer, n’est-ce pas ? Une constance mortelle, ici, un peu comme l’ennui, là-bas.
Pourtant, ces derniers jours, la contagion s’est étendue ; la mort imbibe, un peu au hasard, la richesse et la misère, les dépouilles crissent contre le trottoir de la petite ruelle, près du Rêves, puis disparaissent là où l’ombre est plus dense.
La suspicion embrume les esprits, parfois mieux encore que l’alcool, l’on jette un regard par-dessus l’épaule, pour voir, anticiper, deviner le forfait hypothétique de son voisin. Chacun s’aventure sur la pente de la paranoïa, douce d’abord, vertigineuse et inquiétante ensuite.

Lui, avec son large dos, vêtu d’un luxe improbable qui n’a jamais le temps de ternir, voit frémir les yeux, les bouches souvent sèches. Lui, le grand blond, noie les accusations gauchement suggérées dans le long pli d’un sourire doux et fermé. C’est embarrassant, des fois. Pour Mihael comme pour eux.

Il s’attarde intentionnellement entre les tables, tourne la tête, reçoit les bribes de conversations imprudentes, tourne la tête, salue un habitué, tourne l... Curieux malgré lui, il est pris d’un instinct étrange qui le pousse à en savoir davantage pour mieux se protéger.
La musique s’arrête, la plupart des chuchotis aussi. Il en demeure quelques-uns, angoissants, Mihael passe le chiffon sur une table, ramasse le verre d’alcool qui s’y est renversé.

« L’aut’soir, entend-il, un mec complètement bourré m’a serré dans la rue, tout près d’là, et m’a d’mandé d’me désaper. T’y crois, toi ? Quand j’ai r’fusé, parc’que j’tais encore un peu frais quand même, t’vois, il a commencé à m’gueuler à la figure, comme quoi j’devais sans doute avoir un p’tain d’tatouage quelqu’part et faire circuler d’l’Oxa dans c’foutu trou ! »

La musique repart, l’air du Rêves pèse un peu plus lourd. Mihael, la main suspendue au-dessus de la table, ne parvient pas à entendre le reste de la discussion. Un rapide coup d’œil lui permet de vérifier qu’ainsi qu’il l’avait pensé, l’homme, trop bavard, est sérieusement éméché. Il regagne le comptoir, observe tour à tour ses collègues, sans méfiance apparente, et s’adosse à un mur en ignorant l’attention insistante qu’on lui porte parfois. Il se surprend à regretter certains visages familiers, absents cette nuit-là, qui lui auraient peut-être permis d’oublier plus sûrement les contrariétés du moment.
Mais bientôt, on lui fait signe. Ce n’est pas pour commander – facile à comprendre, selon les attitudes. D’un geste négligent et peu professionnel, il décline l’invitation. On insiste. Alors, avec toute l’insolence du monde, il daigne arrêter son regard sur l’importun.

Qui est-ce ?


[Comme vous pouvez le voir, c’est un message d’introduction. x) Je suis resté vague, délibérément, afin que vous puissiez tour à tour nourrir le cadre. Quant à l’opportun, ce peut être l’un de vous, comme un PNJ dont vous pouvez prendre le contrôle. Si vous ne l’exploitez pas dans vos messages, je le ferai dès que mon tour viendra. ^^ Je nous souhaite un bon jeu ! ô/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Intrigue] Histoire de drogue   Mer 29 Sep - 20:01

Les lieux bruyants, les élégants apparats n'étaient pas du tout la tasse dé thé de mademoiselle la tatoueuse. Mais elle n'était pas encore dans le délire des mécanos anarchos, enfin, encore, espérons qu'elle n'y soit jamais.

Pour l'instant, elle n'avait pas de soucis à se faire. Elle ne pensait même pas au travail, elle y pensait suffisamment. Elle regardait venir les gens. Elle adorait ça. Regarder les passants. Les clients. Ceux qui laissent les chaises libres pour des groupes nombreux, ou ceux qui mettent leurs affaires dessus pour marquer leur territoire. Ceux qui viennent pour discuter, retrouver des amis, ou ceux qui comme, elle, ne savent pas quoi faire. Ceux qui sont déprimés et qui s'enfilent de l'alcool à flot, ceux qui sont joyeux et qui veulent le montrer. Ceux qui sont joyeux parce qu'ils ont eu de l'argent, ceux qui le sont parce qu'ils ont eu autre chose, un amour peut-être. Ceux qui sont très occupés et qui viennent pour travailler, ceux qui regardent les gens et qui les listent, les classent et les commentent.

Comme elle.

La fragrance du thé lui rend toute sa sérénité. Alors que la jeune femme s'excite et s'irrite à la nuit, elle est apaisée par l'ambiance, le doux et pourtant chaotique brouhaha, la tiède haleine du liquide brûlant. Et pourtant, elle avait de quoi être nerveuse en ces jours-là.
Les hommes à côté ne la dérangent pas. Ils ont le droit de venir, de parler de ce qu'ils veulent, de boire ce qu'ils veulent. Et au vu des clients de mademoiselle Pix, pas étonnant qu'elle soit habituée à ces phénomènes-là. On ne caricature jamais assez ceux qui viennent se faire tatouer. On voit rarement des hommes d'affaire en costume-cravate venir proclamer WESH JE VEUX QUE TU ME GRAVES DANS LA PEAU MOM 4 EVER. Donc elle était habituée aux hommes un peu francs. Et rustres. Et bourrus. Bref.

Elle avait tous les motifs pour être dans un état nerveux et agressif, sur le qui-vive et pourtant elle se permettait une pause. Et pour une fois qu'elle s'était permise de prendre une pause, on revenait lui mettre les pieds dans le plat. Elle essayait cependant de ne pas s'y concentrer. De se fixer sur les gens. Sur son thé. Sur la jeune femme à l'agréable visage à côté d'elle.
Et elle ne peut s'empêcher de les écouter. Oxa. Le sang lui bat les tempes. Fort. Son regard reste accroché à la tasse.
Ne – pas – écouter. Ne – pas – remarquer. Ne – pas – se – faire – remarquer.
Elle ne se contrôle même plus. Un coup d'oeil rapide. Elle a brièvement croisé le regard du serveur. Lui aussi a écouté. Merde. Enfin pas merde. Elle avait rien à cirer de tout ça. Et puis oui, elle n'avait rien à voir. Et si le serveur s'inquiétait ? Il fallait le prévenir. Oh, et de quelle façon ? Comm- ?

Trop tard, elle l'appelle déjà. Réfléchis un peu avant d'agir.

Elle veut. Ne fais pas semblant, petit, - hum, elle n'est pas bien, placée pour l'appeler petit – je t'ai remarqué, viens là, je suis le client, le client est roi.

    < Excusez-moi, monsieur. Ce n'est pas très poli de ma part. >

Une voix douce et posée, un regard calme et fixe. Réfléchis à la suite.

    < Mais ce n'était pas très poli de la vôtre pour eux, non plus. >

Un léger sourire et elle pose son regard quelques secondes sur les hommes à côté qui dissertent bruyamment sur l'utilité des panneaux de signalisations dans les rues. Ils font du bruit, choquent un peu les clients, mais au moins, on ne la remarquera pas, on ne l'entendra pas, tant mieux.

    < Vous avez à voir avec ? >

Pas besoin d'en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue] Histoire de drogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: WELCOME TO RAIMYO :: Downtown :: Rêves-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit