AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
Elisabeth L. Evans
Eaux Troubles
Messages : 39



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]   Mer 3 Nov - 4:13






    La nuit avait été plutôt courte ou plutôt longue selon le point de vue. Evidemment cela n’avait en rien vraiment dérangé Elisabeth, sauf a propos de quelques imbéciles qu’il avait fallu remettre en place. De plus, elle avait passé le restant de la nuit avec un homme de la Lux a qui elle avait réussit à délier la langue sur ses activités, sa vie et tout ce qui l’intéressait en gros. Il avait vraiment été facile d’obtenir de lui ce qu’elle voulait, l’alcool ne réussit pas à tout le monde… et il est tellement facile pour Elisabeth d’être ce que certains désirent. Il désirait quelqu’un a qui parler de sa femme qui le trompait, alors elle serait sa confidente. Parle, parle mon petit, laisse toi aller a ta peine et livre toi… Elisabeth gardera peut être cela pour elle, du moins c’est ce qu’elle vous laissera penser. Il est si bon de savoir, il est si bon d’apprendre, il est si bon de piéger…

    Elisabeth était rentrée chez elle peut de temps avant que les lampes UV ne s’allument. Tandis qu’elle rentrait se coucher et se relaxer, d’autres se rendaient au travail. Elle trouvait cela amusant, cette différence… elle aimait ne pas avoir le même emploie du temps que les autres de temps en temps. Oui, car elle serait obliger de reprendre le boulot un de ces jours, forcément. Pour le moment, elle largua ses affaires avec toute la non délicatesse du monde dans l’entrée, avant de filer dans la salle de bain prendre un long bain chaud en écoutant l’Uros s’éveiller doucement. Aucun microbe n’est détecté, l’air pur, le vaisseau dans un parfait état évidemment. La chasse aux rebelles toujours d’actualité évidemment. Elisabeh se laissa glisser sous l’eau et ferma les yeux. L’avenir était instable, et ce pacte d’immigration mis en place avec le Xion avait le don d’en effrayer plus d’un. Elisabeth s’en fichait royalement, elle n’était pas pro humain ni pro cyborg, du moment que la personne accomplissait son travail ou sa vie comme il l’entendait le reste elle s’en contre fichait. Mais combien de temps cette pseudos paix, ce pseudos pactes durerait il ?? Elisabeth sourit, elle avait hâte de voir ce qu’il en serait. Le changement apporte toujours son lot de bonne et souvent de mauvaises choses… et la cohabitation à toujours été difficile et lente et cela depuis le début des temps… il est banal de remarquer que la différence engendre la peur et l’agressivité.
    Elisabeth sortit de son bain enroulé dans une serviette et partit se faire un petit déjeuner de gala tout en regardant les informations sur son écran. Des brioches, des œufs aux plats, du café lyophilisé, elle mange les yeux rivés sur l’écran tout en répondant a divers mails. Après avoir papoté quelques instant avec Lucrèce elle s’effondra sur son lit jusqu’en milieu d’après midi.


    Drinnnnnnnnggggggggggggggggggggggggggggggggggggggg

    Dieu quel détestait que l’on sonne chez elle, elle regarda l’heure, et grimaça de nouveau, elle devait se lever de toute manière. Elle enfila un kimono et partit ouvrir la porte, elle ne fut pas étonné de voir Lucrèce, son chignon strict, un sourire sur son visage, le regard un peu fatigué mais un panier a pic nique dans les mains.

    - Bonjour Lulu !! Comment va ? Tu viens de te lever aussi ? Ou tu as juste piqué un roupillon sur ton bureau pour avoir une tête pareille ?

    A peine les mots avaient ils fini de traverser les lèvres d’Elisabeth que Lucrèce fonçait se regarder dans les miroirs du salon afin de remettre sa mèche de cheveux en place. L’apparence était primordiale pour Lulu.

    - Tu n’es toujours pas habillée Eli ? Je ne sais pas combien de temps j’ai de libre avant d’être appelé d’urgence à l’hôpital, alors habille toi que l’on aille se chercher un café et que l’on aille pic niquer !!
    - Oui Docteur Devereux, à vos ordres chef !!

    Elisabeth alla enfiler une paire de collant, un short noir, un débardeur en dentelle puis un gros pull gris asymétrique qui laissait apercevoir son épaule et donc la dentelle, une grosse écharpe en laine, de longues chaussette noir et des bottines taupes doublé d’une petite moumoute. Elle était prête. Elle pris une espèce boite noir doté qui ressemblait un peu a des jumelles en plus petite, l’apposa sur ses yeux et elle fut maquillé.

    - Je suis prête Lulu !!

    Elle se rendit dans le salon, Lulu l’attendait assise au bar en train de regarder son écran. Eli pris son sac à main et ses clés. Elles étaient parées. Elles sortirent de l’appartement d’Elisabeth et prirent la voiture de Lucrèce pour se rendre au parc des étoiles rouges. Le trajet se fit non sans rire, Elisabeth et Lucrèce réunit étaient de vraie tornades. Arrivée au parc, elles n’eurent pas de mal à trouver une place et elles se baladèrent dans le parc en parlant de l’actualité de l’Uros, elles croisèrent même quelques techno sapiens, Elisabeth les trouvait fascinant, autant certains étaient facilement repérable de par leur greffe mécanique visible, autant d’autres malgré leurs greffes ressemblait trait pour trait a des homo sapiens. La cohabitation ne la dérangeait pas, au contraire cela lui ouvrait d’autres horizons.

    Les jeunes femmes s’installèrent sur un banc et la chirurgienne sortit de son panier de succulents mets. Eli et Lulu étaient encore de grandes adoratrices de la vraie nourriture, faites par elle-même, et non pris dans ces machines. Bien qu’Elisabeth ne résistait pas à s’acheter une cochonnerie ou deux dans les échoppes automatisés.
    Alors qu’elles se délectaient d’un bon thé chaud l’écran de Lucrèce l’avertis qu’il y avait une urgence à l’hôpital et qu’elle devait s’y rendre immédiatement.

    - C’était trop beau pour être vrai, mais le travail avant tout !! soupira Lucrèce.

    Elisabeth sourit à son amie, elle savait que trop bien que Lucrèce avait du se montrer la meilleure pour avoir le poste qu’elle occupait. D’ailleurs elle était la meilleure, Eli n’en doutait pas et elle se supportait mutuellement. Elles se saluèrent et notre demoiselle resta sur le banc à contempler le parc, il était beau, il n’y avait pas à dire. Se doutait elle qu’on l’observait ?? Elle n’y faisait guère attention à vraie dire. Perdu dans ses pensées Elisabeth observait les citoyens de L’Uros et du Xion maintenant réunit dans le parc. A la recherche d’un peu de verdure et de calme en cette fin de journée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Akifukuro.tumblr.com
avatar

we're watching you
Lester Mansfield

Messages : 25



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]   Jeu 4 Nov - 20:40

POUET.

Dernière édition par Lester Mansfield le Dim 17 Fév - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Elisabeth L. Evans
Eaux Troubles
Messages : 39



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]   Sam 6 Nov - 20:33










    Elisabeth ne connaissait trop bien la solitude, elle avait appris à vivre avec après la mort de sa mère. Même si elle n’avait jamais été vraiment seul durant cette période de sa vie. Les amis proches de sa mère avait toujours été là pour elle et de plus elle avait reçut un héritage plus que conséquent. Il avait donc fallu qu’elle grandisse vite, qu’elle ne se laisse pas faire et ce ne fut pas le cas. Certains oubliaient qu’elle n’était pas une frêle jeune fille qui se laissait faire ils l’apprirent à leurs dépend… Elisabeth esquissa un sourire, si sa mère savait ce qu’elle était devenue, elle en serait surement très fière. Oui, surement..

    En ce qui concerne ces autres projets plus noirs ??? humm disons que se sont des projets comme les autres et qu’ils lui ramènent de l’argent en même temps qu’il l’a divertisse, alors pourquoi s’en priver… et puis un peu de piment dans une vie ne fait pas de mal. La preuve en était que toutes les classes y participaient sans se soucier que d’une chose, le prix final… La demoiselle en profita pour regarder son écran et envoyer un mail au Barman du rêve, c’était l’un de ces amis et il l’a faisait rire. Elle passait souvent ces nuits là bas, à bavasser sur les gens, le vaisseau, la vie. Il la faisait rire avec ces utopies et en même temps il pouvait être tellement terre à terre et de bon conseils que s’en était déroutant.

    La demoiselle déroula légèrement son écharpe, elle avait toujours été fascinée quand le vaisseau prenait sa douceur d’hiver. Elle adorait l’hiver et le froid, elle reprit une gorgée de son thé et regarda les jeunes jouer au ballon dans le parc. Le doux âge de l’innocence… l’enfance pouvait être une période agréable. Elle plongea la main dans le panier et contempla ce que Lucrèce y avait rangé avec tant d’amour. Elle savait pertinemment que tout serait bon, elles étaient liée toutes les deux par la cuisine. C’est d’ailleurs Lucrèce qui lui avait appris bon nombre de recettes, sinon Elisabeth en serait encore à manger des bols de soupe lyophilisés. Elle sortit un petit ballottin rond et le déballa, il contenait un hamburger fait maison, le visage d’Elisabeth s’illumina, elle adorait les burgers comme jamais. Elle mordit dans le pain rond dégoulinant de fromage et son visage s’illumina de plus belle tandis que ses yeux s’illuminait d’étoiles…. Comment ça pitoyable… hé !! On y peut rien… tout un chacun a ce petit pécher de porn food qu’il adule plus que tout et Elisabeth ne succombait pas à un bon hamburger. Le manger dans le parc le rendait encore meilleure. Le partager aurait été le summum mais que voulez vous ?? on ne pouvait pas tout avoir non. Ces yeux se portèrent sur un couple qui passa devant elle, main dans la main et elle reporta son attention sur les enfants. Ils débordaient d’énergie, peut être même un peu trop. Elle déposa son burger dans le papier juste attend afin d’éviter le boulet de canon rouge qui rebondit près d’elle avant de continuer sa route derrière elle. Les gamins accoururent près d’elle pour s’excuser.

    - C’est ce qu’on appel un sacré tir dis donc !!! Essayer de mieux viser la prochaine fois… leur expliqua t elle.
    - Excusez nous mademoiselle !! Bonne journée !!

    Ils repartirent en courant à la poursuite de leur ballon. Elisabeth se retourna pour les voir courir après leur balle. Cela faisait du bien de voir des enfants jouer normalement et ne pas rester scotcher à leurs écran toute la journée.

    Quand elle reprit sa place, elle aperçut un homme enroulé dans une grosse écharpe avancer vers elle tout en la fixant. Le connaissait-elle ?? A première vue non. Elle se souvenait très bien des gens qu’elle rencontrait et cet homme là n’était pas une de ces connaissances. Il était grand, élancé, une démarche dégingandée et une touffe de cheveux d’un noir de jais clairement récalcitrante. Il paraissait jeune, il devait surement avoir le même âge qu’elle ou peut être un peu moins. Elle continua à le fixer de ces yeux gris bleu, que lui voulait-il ?? Elle ne tarderait pas à le savoir. Il la fixait silencieusement comme si il essayait de former une phrase dans sa tête avant de pouvoir la laisser s’échapper de ces lèvres… qu’avait-il en tête ?? Elisabeth leva un sourcil, se sentait il bien ?? Elle s’apprêtait à lui poser la question quand il largua enfin sa bombe.

    «Chi…Chigusa Takako.»

    Son sourcil se leva un peu plus tandis qu’elle le dévisageait. Allait-il faire une syncope ?? là ? Tout de suite ? Maintenant ? Juste devant elle ??

    - « Est-ce que ça va ??? Vous vous sentez bien ?? Asseyez vous, ce n’est peut être pas le moment de nous faire un malaise, je ne suis pas sûr de pouvoir y remédier… »

    Elle déplaça un peu son panier repas pour lui laisser de la place et s’empressa de chercher un gobelet dans lequel elle versa du thé vert bien chaud. Elle n’était pas sur de savoir si Lucrèce y avait ajouter de l’alcool… elle y était tellement habitué qu’elle n’y faisait plus attention… Cela ne lui ferez pas de mal après tout… ça le requinquerais peut être…

    - « Tenez !! Buvez ça !! cela vous fera du bien… »

    Elisabeth lui tendis le gobelet de liquide fumant tout en tentant de le décrypter. Chigusa Takako, c’est ce qu’il avait réussit à articuler avec le plus grand mal. Il avait surement dut la prendre pour quelqu’un d’autre… Mais qui ?? Une chose était sure, elle n’était en rien Chigusa, même si ces trait pouvait laissez croire qu’elle était d’origine asiatique, ce qui n’était pas totalement faux…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Akifukuro.tumblr.com
avatar

we're watching you
Lester Mansfield

Messages : 25



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]   Dim 14 Nov - 19:50

Pouet.

Dernière édition par Lester Mansfield le Dim 17 Fév - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Elisabeth L. Evans
Eaux Troubles
Messages : 39



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]   Dim 12 Déc - 1:04







    Elisabeth avait toujours aimer faire la cuisine, du moins faire des pâtisseries et des brioches pour un petit déjeuner de gala. Des brunchs. Elle trouvait cela particulièrement intéressant d'autant plus qu'il fallait être terriblement méticuleux, pointilleux, sur de soi, patient et créatif parfois. C'était un bon compromis quand il s'agissait de faire une petite pause dans ses études sans trop se prélasser. Elle adorait aiguiser son palet et imaginer ce que chaque saveur lui faisait ressentir.

    C'était sa mère qui l'avait principalement initiée tout en la poussant à se défoncer en sport à coté si elle ne voulait pas ressembler à un "tonneau que l'on devrait rouler". Elle avait raison... la gourmandise d'Elisabeth était sans fin... qui la connaissait bien savait pertinemment qu'elle ne pouvait s'empêcher de manger quelque chose... ou d'innover quelque chose en cuisine... Cela s'était calmer avec le temps... du moins après le meurtre de sa mère, Eli ne s'attardait plus en cuisine, les soupes lyophilisé le mauvais café était suffisant pour survivre... et la poudre blanche aidant elle aussi..
    Oui, tout le monde à sa part d'obscurité... cette petite part de ténèbres que l'on cherche si bien à cacher au plus profond de son âme.... Le mari qui prétexte travailler tard alors qu'il trompe son épouse... la femme qui dépense sans compter pour cacher sa peine et prouver au monde que tout va bien... la jeune fille qui préfère porter des manches longues ou des pantalons car il ne serait pas bon de voir comment la vie lui fait mal jusque dans ses chairs... le garçon tellement accaparé par l'argent qu'il serait près à tout, même à passer du temps avec ces femmes pour quelques billets mais ce n'est qu'à temps partiel évidemment..

    Eli comme tout les autres à sa part de mystère bien caché, au fin fond de ses tripes, au fin fond de son âme, elle a tout calculé, elle est le maitre à bord. Elle est celle par qui tout passe mais dont personne ne sait vraiment qu'elle existe. Comme le léviathan, elle navigue dans les eaux troubles de l'Uros et attend patiemment en déplaçant ses pions... chut !! c'est un secret. Un secret bien garder. N'est ce pas là le bien fondé des secrets. Rester cacher, rester muer et faire en sorte par n'importe quel moyen que jamais il ne soit découvert... oui, tout le monde à ses petits secrets... même ceux qui se font passer pour plus blanc que neige, c'est d'ailleurs d'eux qu'il faut le plus se méfier... Ne dit on pas qu'il faut se méfier des apparences ??

    Elisabeth ferma les yeux pour chasser de sa tête ces pensées et bu une gorgée du thé au yuzu qu'elle avait dans les mains. Il était chaud, rafraichissant à la fois et gourmand. Ses lèvres se dessinèrent en un mince sourire. Le jeune homme la remercia, elle était gentille. Eli sourit un peu plus. Oui elle pouvait être gentille. Alors qu'elle pensait encore à la phrase qu'il venait de lui dire, il embraya sur autre chose. C'est vrai qu'il l'avait appelée par un nom à consonance japonaise. Elle ressemblait donc à quelqu'un qui lui était proche, quelqu'un qui lui tenait vraiment à coeur. Qui l'avait marqué pour le restant de sa vie. Il ne pouvait d'ailleurs même pas poser les yeux sur elle, la regarder en face. Elle trouvait cela charmant pour un homme, c'était mignon, c'est le mot, il était mignon avec son air d'enfant fragile.

    -" Ce n'est pas de votre faute !!" elle rigola doucement " on pourrait dire que c'est de la mienne pour ressembler autant à votre amie.. en tout cas, j'espère ne pas vous avoir fait remonter de mauvais souvenir..."

    Le jeune homme était enveloppé dans son écharpe comme un bibindum et pourtant il faisait bon. La jeune femme aimait quand le vaisseau se parait de ses attribut hivernaux, même si cela manquait tout de même d'un peu de féerie. Elle aimait que l'air se rafraichisse. Passant du coq à l'âne le bibindum sauta sur un autre sujet, histoire de reporter son attention sur elle. Haha, mais il n'était pas question de parler d'elle maintenant, non, non, non. L'état du jeune homme était légèrement plus préoccupant... Il était palot comme un fantôme et plutôt mou, bien que Elisabeth pensant justement que la mollesse faisait partie intégrante de sa nature...

    Elle n'était pas médecin.... et évidemment, Mme Devereux n'était jamais là quand on avait besoin d'elle, histoire de donner un petit remontant au jeune homme !! Un truc qui lui ferait cracher ces tripes et danser du lap dance toute la nuit... NON !!! Bien que... connaissant le phénomène qui sévit à l'hôpital du vaisseau... le thé et le café devait surement contenir une petite dose d'alcool... Insignifiante pour la directrice de l'hôpital et l'actuelle chercheuse d'emploi qu'était Elisabeth... mais pour un jeune homme mou comme un caramel qu'était l'homme en face d'elle... ce n'était peut être pas conseiller....

    Bon ! Il était peut être temps de prendre les choses en main ?? le jeune homme sombrait peut être dans une léthargie à cause de l'alcool ??? qu'allait elle imaginer là... des inepties évidemment. Sauf que notre demoiselle malgré son QI élevé pouvait être irréfléchie il y a des fois... surtout avec les gens fragiles et sans défenses... comment ça défenseur des opprimés ??? ... elle n'était pas superwoman non plus... loin de là d'ailleurs...
    Elle déposa son gobelet sur le banc et s'approcha du jeune homme, plus près que la limite autorisé. Beaucoup trop près que la limite autorisé. Mais qu'importe... Elisabeth se foutait de la limite autorisé entre personnes... Elle posa ses mains sur les joues du bibindum, son regard grisé et bleu pénétra celui du jeune homme un instant avant qu'elle ne ferme les yeux et colle son front contre le sien pour prendre sa température... Oui. Oui. Je sais ce que vous pensez... mais c'est une méthode comme une autre non... hahem... Ceci fait elle se décolla légèrement, pas assez pour retrouver un espace vitale digne de ce nom étant donné que les quelques centimètres qui la séparait de l'homme était infime. Son regard plongeant à nouveaux dans les profondeurs des abysses...

    -" Est ce que ça va ??... je veux dire, vraiment.. ???"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Akifukuro.tumblr.com
avatar

we're watching you
Lester Mansfield

Messages : 25



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]   Dim 19 Déc - 0:45

POUET.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


we're watching you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui pro quo ? [PV Lestouné le poltron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: WELCOME TO ARKMEEN :: Le parc des étoiles rouges-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Science-Fiction