AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Crimen Amoris (Lester)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
Miles Vvärn
- Justicier Mal Luné -
Messages : 17



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Crimen Amoris (Lester)   Mer 24 Nov - 2:05

Il laissa trainer ses pas dans la venelle où exultait les poumons du vaisseau de la fumée grisâtre, brûlant les entrailles de l'errant. Un travail s'était doucement achevé avec la mauvaise sensation de n'avoir rien trouvé au sujet d'une taupe au QG. Comment pouvait-il le savoir si ce n'est lier ses informations à un ami de choix, dont la valeur au combat n'était pas à remettre en doute. L'homme à l'imperméable d'un zinc argent se détourna de la masse vaporeuse pour emprunter un nouveau chemin, menant droit au lieu qui l'importait...

J'avançais lentement, comme si des chaines ralentissaient mon avancée. Je n'étais pourtant sous le joug d'aucune épée de Damoclès ou de liens possessifs et contraignants. Étrange lassitude qui m'assaillait...Et mes pensées se rivèrent systématiquement aux données de mon carnet électronique où étaient répertoriés les indices dont la susceptibilité était de taille à coffrer tout un réseau.. à tort peut-être. .. Faute d'informations plus complémentaires et pour le moins cruciales dans l'affaire en cours, un ami à moi m'eut conseillé d'aller voir au rêves et d'analyser toute personne le composant.
...
Il portait son chemisier immaculé tel un goujat, le nœud de la cravate négligemment défait. Sombre comme jamais, ses pas le menaient droit au lieu convoité. Pour affaire, et non pour le plaisir. Comment pouvait-il en tirer parti alors que rien n'était supposé le retenir en pareil domaine. Domaine du flirt, de la débauche et de la rencontre. Celui des dealers, de chimères auxquelles il court depuis tellement de temps. Des fantômes translucides qui masquent leurs odeurs nauséabondes pour brouiller le flaire des membres du NSS. L'inspecteur Vvarn possédait une renommée flatteuse mais sa réputation n'avait pas traversé encore un nombre suffisant d'oreille pour le faire choir de son piédestal. Ou pour simplement, se faire reconnaître entre mille.

Les portes glissèrent, l'intérieur des locaux bruirent vermeil, mon cœur se mit à s'accélérer. C'était quoi mon problème.. ? Ah bien-sûr, cette histoire allait tout foutre en faillite, et je le savais déjà. On peut pas dire au type que je suis de dégager ou de raisonner pour peu que ca me fasse du bien. De mon mètre quatre vingt dix, je toisais ce qu'on pouvait appeler ces hyènes, sans m'attarder sur chacun. Il ne manquerait plus qu'on me remarque. Il serait d'ailleurs mal aisé de m'ignorer pour bien des raisons, la première étant ma taille. La seconde, l'aura ténébreuse m'auréolant. La troisième mes habits. Qu'est-ce qu'un mec en imperméable ressemblant fortement à un agent foutait dans le coin.

Il contourna certaines tables pour accoster le comptoir et tomba sur une jolie serveuse dont le salue verbal était presque vulgaire. Un sourire mutin haussait ses pommettes.. ses deux couettes blondes rajeunissaient sa petite frimousse parsemée de tache de rousseurs. Mais plus encore, le corps mécanique qu'elle arborait le fit tiquer. Miles était foncièrement contre l'évolution technologique d'aujourd'hui surtout qu'elle adoptait une politique de protection oppressive, ce qui en soit le perturbait plus que nécessaire. Son regard rouge glissa sur les différentes silhouettes s'écrasant contre le comptoir, déjà enlisées dans l'alcool, le tabac et autres substances illicites. De quoi tout fermer s'il en avait eu le pouvoir et pourtant...

Je demeurai calme, là, tout près d'un vieillard, à chasser...cette malheureuse fumée qui irritait ma gorge. Cette odeur de tabac brûlait mon cerveau et grillait un par un mes neurones. Soupirant comme un pauvre émotif, je me complaisais à regarder la jeunette devant moi pour prendre aussi des chewing gum, de quoi nourrir mon palais durant une bonne heure, le temps adéquat pour délier la langue de ma prochaine victime. C'est alors qu'une voix grave, profonde, sortit de la gorge d'un ancien tandis qu'elle se mêlait au brouhaha général, accueillant sinistrement l'illustre inconnu que j'étais. Oui.. je tendis l'oreille, j'affinais mon ouïe la plus fine pour déceler le moindre indice susceptible de m'aider dans mon enquête. Les femmes en savaient autant que les vieux. Mais eux, savaient se faire discrets, à l'inverse des bandits frimeurs. ...peut-être pas.

- Je l'ai vu ce fils de … un charlatan de petite taille. Il entre et il tire sur tout le monde. ..Et derrière, on voit le ministre, avec cet air triste au visage. Pas qu'un peu que le sang dégouline sur le visage de mes soldats. Et puis le silence qui y règne a comme quelque chose de terrifiants. Il alourdit la pluie au dehors, faisant de son orchestre une chute de ..

- Ne l'écoutez pas.. il divague encore.. avec ces récits de guerre.


Pas un mot ne fut prononcé par Miles qui, les lèvres résolument scellées, ne prêta pas plus attention aux dires du vieil homme. Il traina finalement un regard analytique sur les différentes têtes et se glissa du tabouret électronique, attrapant son verre au passage sans payer de suite la jeune femme pour se faufiler telle une ombre dans un coin sombre du lieu. Heureusement, les hologrammes de danseuses lascives attisaient l'appétit sexuel des plus gourmands, délaissant leur méfiance pour la soirée. Tour à tour, il commença à photographier les lieux, l'appareil dissimulé dans sa main.. Et plus précisément, dans son briquet. Agent 007, c'était lui. Du reste, il dut s'obliger à fumer, mais la peur de se remettre à la nicotine lui vrilla doucement l'âme. .. Il hésita un long moment, le regard vide sur la table au point où il se demandait s'il devait retoucher à cette saloperie qui lui consumait son existence, à petit feu.


Dernière édition par Miles Vvärn le Dim 28 Nov - 3:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Lester Mansfield

Messages : 25



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Crimen Amoris (Lester)   Dim 28 Nov - 3:00

Pouet.

Dernière édition par Lester Mansfield le Dim 17 Fév - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Miles Vvärn
- Justicier Mal Luné -
Messages : 17



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Crimen Amoris (Lester)   Mar 7 Déc - 11:13

De nouvelles entrées, des nouveaux visages.
Miles ne connaissait rien ici, peu habitué à visiter ces lieux et pour cause. On vint vers lui pour prendre commande, chose dont il avait oublié l'utilité. Après tout, on se rendait dans un bar.. pour boire.. A moins que ce lieu diverge des autres. Il trouvait d'ailleurs l'ambiance si singulière qu'il se sentit légèrement mal à l'aise. Il ne bougea néanmoins pas du chef pour répondre audit serveur, ses cordes vocales vibrant simplement :

- Un cocktail maison.

Le serveur sembla presque surpris d'une telle commande, et se retourna pour aller contenter la demande du nouveau client. Et ca pour un nouveau.. il ne passait pas inaperçu pour les plus anciens du Bar. Quand bien même le Rêves accueillait bon nombres de membres, celui-ci avec son imperméable inspirait une méfiance contagieuse, voire maladive. Et un exemple se prêtait d'argumenter cette étrange sensation, un homme.. si c'en était un, se pencha presque sur lui afin de lui demander d'une voix simplement vulgaire.. du feu, comme s'il s'agissait d'un pote refoulé. Miles resserra immédiatement son poing en guise d'énervement, et se retint de lui envoyer son poing à la figure.

D'une, il crevait sa si fragile couverture où l'on aurait simplement pu le penser simple civil aux envies de légers déboires momentansé. Mais rien à faire, il payait le prix fort pour concentrer plus d'un quart de paires d'yeux sur sa grande silhouette presque vautrée sur la chaise. Comment réagir face à un tel événement .. ? Demeurer naturel, il n'y avait que ça. Bien-sur il perçut sans mal l'autre silhouette qui semblait liée à ce quémandeur de briquet. L'Inspecteur aurait très bien pu demander à l'acolyte de le tenir loin, très loin de lui mais dans un élan de discrétion, il ne souhaita pas décliner son identité ni abuser de ses pouvoirs sous prétexte qu'il était membre intègre du NSS.

Avec consternation, il dut plonger sa dextre dans la poche de droite pour y sortir .. du feu, et faire apprécier au garçon sa pleine soif de tabac, s'il s'agissait de cela. Et c'était avec un mauvais rictus qu'i le lui tendit en lâchant d'une voix grave et un poil railleur :

- Attention au volume, baisse le ou tu vas t'enflammer.

C'est que Miles savait se venger de temps en temps. Il savait qu'en faisait appel à cet espèce d'énergumène car au final il n'avait pas l'air d'être un ivrogne, sa remarque passerait par une oreille et ressortirait de l'autre. Dissimulant un très faible sourire dans l'ombre de son faciès, le briquet à son énième tentative d'ouverture de flamme, fit surgir enfin le feu. Seulement, comme il avait semblé logique que son utilisateur n'irait pas baisser le volume, la flamme apparut plus longue d'un mètre, léchant le visage du quémandeur en le brûlant à peine. Petit incident qui arrivait très souvent aux poivrots fumeurs ou aux crétins, ce qui en soit ne pouvait surprendre l'assemblée générale du rêves. Non, cette petite et mauvaise surprise avait de telle qu'elle provoqua l'hilarité complète du Bar avant qu'il ne s'en retourne à ses affaires. C'est alors que le brun ténébreux, toujours assis à sa table, tendit la main en déclarant d'une voix stoïque :

- Je peux le récupérer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Lester Mansfield

Messages : 25



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Crimen Amoris (Lester)   Lun 17 Jan - 1:19

Pouet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


we're watching you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Crimen Amoris (Lester)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Crimen Amoris (Lester)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: WELCOME TO RAIMYO :: Downtown :: Rêves-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit