AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Natalia Łukasiewicz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natalia Łukasiewicz

we're watching you
Natalia Łukasiewicz
Don't Cry, Die !!
Messages : 150



Misc.
Relations:
Informations importantes:

Natalia Łukasiewicz Vide
MessageSujet: Natalia Łukasiewicz   Natalia Łukasiewicz EmptyMar 9 Fév - 22:24

    Nom : Łukasiewicz
    Prénom : Natalia
    Âge : 19

    Métier :
    Lieu de vie : le Basha
    Lieu de travail : le Basha
    Loge : Sayeh

    { QUI ÊTES-VOUS ?
    Caractère :
    Lorsqu'on entends son nom aux sonorités étranges, on pense immédiatement à un fort caractère, mais à l'entente de son doux prénom harmonieux, on se dit que, peut être, elle est d'une douceur infinie. Erreur. Natalia est une femme forte avant tout elle ne se laisse pas berner, elle à tôt appris que dans ce monde, il ne fallait faire confiance qu'à soi. Mais sa réputation, elle la tiens d'abord de sa fierté sans borne ni limite. Considérant les hommes comme le sexe faible, elle ne se laissera jamais abattre même s toutes les chances se sont épuisées, ce qu'elle refuse de croire. Bien que pas très courageuse, elle est cependant téméraire au possible, car ces deux adjectifs sont bel et bien différents. Si elle n'est pas prête à faire face à un bataillon, elle est capable de tenir tête à n'importe quel homme, supérieur ou non. Dans sa fierté sans limites, elle place aussi une part importante à son éloquence personnelle, un langage très fleuri où poussent les insultes toujours plus étranges les unes que les autres comme les fleurs d'un rosier plein d'épines. Face à une situation critique, la jeune femme refusera de fuir même si son peu de courage l'y forcera quelques fois. Elle s'énerve facilement, très facilement même. Lorsqu'elle se réveille, il faut que cela soit naturellement, sinon, le réveil ou la chose maudite qui l'a réveillée se retrouve mis en pièces. Elle apprécie les choses bien faites, la junk food, la vitesse, les armes, les machines et les choses du genre et n'apprécies pas vraiment (dans le sens qu'elle rêve de détruire ce qui est cité après) les réveils, les enfants en bas-âges qui crient, les légumes, les mecs autoritaires ainsi que les robes les bals et tout ce qui pourrait attraire à sa condition féminine (car oui, c'est une fille que l'on décrit il faut s'en rappeler...) Si l'on veut un résumé, notre chère jeune fille en fleur est une râleuse invétérée, meneuse d'hommes en latence n'attendant qu'un peu de courage pour se mettre à l'assaut. A rajouter qu'elle vérifia elle même l'expression de son invention "boire comme un soudard polonais" et que personne ne la contredira jamais à ce sujet.

    Physique :

    Et une belle blonde de plus, une! Natalia est ce que l'on pourrait appeler une beauté, tout simplement. Longiligne, mesurant à peu de choses près 1m70 (68 pour être extrêmement précise), une peau pâle sans imperfection apparentes (oui, apparentes, c'est tout un art, le paraître...), un doux visage féminin aux yeux couleur d'un ciel d'été, une poitrine de moyenne taille parfaitement proportio... Arrêtez ça ct'un massacre!
    D'accord, notre pilote est plutôt jolie à ses heures, ni petite ni trop grande, plutôt fine, d'accord, son visage paraît à peine sorti de l'enfance et elle sourit les trois quarts du temps, bien, mais c'est sans compter sur ce qui va suivre, et là, tenez-vous bien.
    Depuis qu'elle mesure aux alentours d'un mètre, la jeune créature ayant pour identification Natalia Łukasiewicz rêvait -et rêve toujours d'ailleurs- d'être du sexe opposé bien qu'elle l'injurie profondément. Elle portait ses cheveux courts, si courts qu'ils partaient à la verticale, et s'habillait en jeans, en maillots XXL et la brosse à cheveux lui était inconnue. Devenue grande, ses habitudes n'ont pas évolué d'un iota, à ceci près que la jeune fille s'est rendu compte que les attraits féminins jouaient dans le rôle d'une femme auprès des hommes -ils sont si facile à berner devant une paire de seins ceux-là!- elle modifia donc sa garde robe en conséquence.
    Ses parents étant de la Lux depuis bien bien longtemps, et n'ayant pas l'intention d'en bouger, la jeune fille avait de quoi faire pour son habillement, elle porte donc en civil nombre de vêtements plus ravissants les uns que les autres -exception faite des robes et de ce qui serre, véritable phobie pire que les araignées chez d'autres-. Sa tenue préférée résidant dans un haut noir attaché par une ceinture montrant sa fine taille, une jupe à imprimé écossais, de collants noirs et de bottes à talons -on s'y fait plus vite qu'il n'y paraît à ces créatures du diable- pour garder en ordre ses fins cheveux qui lui vont dans les yeux quand bien même il n'y ait aucun vent, elle utilise un ruban blanc. Bien entendu, elle ne connait pas le sacro-saint mot "maquillage".
    Passons maintenant à l'envers du décor voulez-vous ? (Que vous vouliez où non il faut que je finisse la fiche quand même!) . Cette chère Natalia que peu de choses permettent de qualifier possède un tatouage situé au bas de son ventre, du côté droit, montrant une tête de mort, un serpent sortant de sa bouche et s'enroulant sur lui même qu'elle à choisi de couleur noir et vert sombre ainsi qu'un tribal entourant son bras gauche, couleur chocolat. Elle ne possède aucun piercing, trouvant cela désagréable et potentiellement dangereux lors des missions (un peu de raison sous cette folie ? )
    Dans le "travail" la jeune membre de la loge Sayeh porte un uniforme plutôt sombre comme sied à son rang de pilote.



    Tranche de vie :

    Beginning of death of tomorrow

    Natalia naquit un beau jour de printemps (ceci est un bug, à part les dates il n'y à pas réellement de saisons dans l'Uros, quand bien même on naît dans la Lux, on ne diffère pas des autres...) dans une famille aisée dont les deux parents étaient de la Lux, le père officier supérieur et la mère, politicienne, la petite fille qu'était alors Natalia Sonya Eliza Łukasiewicz -ah ouais, on voit à peine l'arbre généalogique qu'il y a derrière!- ne manquait de rien, ni d'amour, ni d'argent. Choyée dans le moindre détail, elle reçut une éducation dans les règles de l'art, alliant culture historique, politique, rhétorique et tout le bataclan attrayant à ce que les futurs nobles se devaient de savoir.

    Mais comment selon vous une si jeune petite fille, belle, innocente, blanche comme neige qu'il n'y avait pas dans l'Uros ait pu devenir le pilote de la Sayeh que redoutent tant les enfants? Et bien, lisez donc la suite si le cœur vous en dit.

    Prologue

    A l'âge de huit ans, où l'on reçoit les premiers sentiments secondaires comme la jalousie, la peine ou la douleur que l'on est trop jeune pour comprendre entièrement, Natalia les connaissait par cœur, elle voyait jour après jour le couple que formait ses parents mourir à petit feu, sans qu'elle ne puisse rien faire, dispute après dispute, soir après soir, elle voyait sa mère désespérer sans rien pouvoir faire, elle voyait son père, les remis d'une rage sans raison, la frapper, cela non plus sans raison. Elle avait toujours été aimante, réceptive, douce et belle, mais cela ne devait pas suffire. Officiellement, un cinq juin, Sonya Łukasiewicz mourut d'une hémorragie interne, liée à une chute, officieusement seul deux personnes savaient ce qui s'était passé, Natalia était l'une des deux, avec son père. Elle ne comprenait pas très bien pourquoi sa mère était morte sur le moment, et n'était pas triste, mais elle avait peur de son père, peur qu'il la frappe comme il frappait sa mère car, chaque soir il rentrait, toujours plus drogué, toujours plus flou, le regard dans le vague d'une haine sans bornes, laissant l'impression qu'il frapperait tout ce qu'il verrait. Alors elle se cachait, elle ne voulait pas être plus tard une faible femme qui se cachait, elle voulait être un homme, elle voulait savoir frapper, savoir voler, cracher, tenir une arme pour elle était un rêve, sentir le métal, les mécanismes qui rutilaient, avoir de la terre sous les ongles, parler avec des expressions qu'elle seule connaissait, et tout cela est à la porté de qui le veut, à condition d'avoir assez de volonté.

    Search to be perfect

    La volonté ne manquait pas à Natalia, bien au contraire, quelques années s'étaient écoulées, elle stoppa ses études, son père ne s'en occupant plus, il n'était plus que l'ombre de lui même, seul son nom était encore synonyme d'une puissance déchue. Elle coupa ses cheveux blond pâle, les laissant courts, se baladant dans les rues, courant, volant et crachant avec d'autres garçons, elle appréciait leur contact, les trouvant plus réactifs que les filles auxquelles elle avait été mélangée depuis sa naissance. Ils étaient aussi plus intéressant, leur principe de s'attacher uniquement à celui qui peut rapporter quelque chose, leur sens de l'utilitaire, leur langage, leur mouvements et leurs airs désinvoltes. Elle les calqua à la perfection, inventant son style, portant des treillis, des maillots trop grands dans les tons noirs, kakis, gris et beiges, des rangers, comme preuve de courage, à doux ans au cours d'une sortie dans les bidonvilles, elle se fit tatouer un symbole tribal sur le bras gauche. Elle ne le montra à son père que quelques années plus tard. Elle tint une arme pour la première fois vers la seconde moitié de ses douze ans, c'était une vieille mitrailleuse, style qu'elle privilégiera, la brutalité chez le sexe opposé étant -pour les garçons- très très étrange, elle l'aimait pour ça. Elle en tint d'autres et de bien d'autres genres avec le temps, mais les bruyantes qui pesaient leur poids, elle les appréciait plus que tout.

    Over my head

    Quinze ans, l'âge où les jeunes filles découvrent les joies de la vie, du maquillage, du sexe, des talons hauts et des faux-semblants (liste non exhaustive) et les garçons les armes, le sexe, les faux semblants également, mais aussi le recensement, la brutalité, la grande vie quoi. Pour Natalia, c'était les deux, d'un côté, sa situation de fille la mettait à mal, elle vit avec horreur arriver ses attributs féminins qui grossissaient sur sa poitrine ainsi que ses règles qui étaient arrivée deux ans plutôt, elle ne rêvait que de s'en débarrasser. Les armes, elle connaissait, la brutalité, c'était ok, le sexe, mh, oui, passable, les faux semblants, avec son père, cela coulait de source pire que la vodka et l'absinthe pure qu'elle s'enfilait comme une éponge. En parant de son père, ce dernier ne s'arrangeait pas, amenant femme après femme chez lui, Natalia en voyant plus d'une des belles-mères. Elles étaient belles certes, mais bon dieu qu'elles étaient cruches! Pas une ne rattrapait l'autre "Oh mais qu'elle jolie enfant!" "Quelles bonnes joues bien rondes" "Hoo elle ressemble tant à sa regrettée mère!!" Allez toutes au diables où c'est moi qui m'en charge, rêvait de dire la jeune fille. Mais elle devait attendre, son heure viendrait bien un jour où l'autre, sa majorité officielle dans cinq foutues années, celle où elle exécuterait ses plans dans trois elle avait tout son temps pour leur faire ravaler leurs compliments par l'arrière-train, et avec classe et dignité s'il vous plaît!

    Price of Freedom

    Le soir de ses dix huit ans, après maintes et maintes années de souffrances pour ses belles-mères, la jeune fille se fit tatouer son second tatouage dans le bas de son ventre, à droite, le trouvant obscène, la dernière des femmes de son père -une certaine Maria dont on entendit jamais plus parler- le trouva obscènement dégoûtant. La jeune fille lui répliqua par un simple "Tu le trouves obscène ? Et bah va te faire foutre, rien à battre, ce que je trouve obscène c'est ce que tu fais avec mon daron toute la nuit" placé d'une voix magnifiquement douce sans aucune équivoque. Avec un cri de harpie, la conquête paternelle fuit et prévint le géniteur des accès de liberté de sa fille, géniteur qui ne tarda pas à amener sa carcasse auprès de sa descendance. Il la gifla comme à son habitude lorsqu'elle faisait une bêtise un peu -beaucoup- trop grosse et l'argua verbalement. Avec un soupir de déni, Natalia lui dit simplement que ses valises étaient prêtes et qu'elle allait à la Sayeh où elle avait décroché haut la main un poste de pilote, sans que son père n'en sache rien. C'est ainsi que sans un sou, avec juste deux où trois affaires, la jeune fille partit de la Lux pour la Sayeh, sans aucun regret. Le lendemain de sa fuite, on retrouva un bouquet de roses blanches sur la tombe de sa mère.

    Don't Cry, Die !!

    Une seule année s'écoula depuis ces faits, Natalia prouva ses talents de pilote, de bretteuse, de buveuse et j'en passe dans divers évènements qui a firent connaître de la Sayeh, elle en était fière car elle était reconnue. Elle avait encore énormément de temps devant elle, elle avait le mond... l'Univers à sa disposition pour faire ce dont elle avait envie, toujours plus vite, toujours plus loin car le rêve s'endormait peut être au fond d'elle, mais pas l'espoir d'y arriver, un jour, elle serait le pilote le plus reconnu, et le membre du Basha le plus honoré depuis toujours.




    { ORIENTATION POLITIQUE :
    Vous intéressez-vous à la politique ? Oui [ ] _ Non [X ]
    Êtes-vous pour ou contre l'Empereur ? Pour [ ] _ Contre [ ] _ Neutre [ X]

    Politique ? Vade retro, satanas ! [dixit une Natalia éméchée]


    { Et vous ~
    Code du règlement :
    VALIDÉ - D
    Code du guide du joueur :
    VALIDÉ - D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~tsukiyo2894
Daisuke Akihiko

we're watching you
Daisuke Akihiko
Devilicious Carrot
Messages : 556



Misc.
Relations:
Informations importantes:

Natalia Łukasiewicz Vide
MessageSujet: Re: Natalia Łukasiewicz   Natalia Łukasiewicz EmptyVen 19 Fév - 1:49

Eh bien, c'est toute une femm- homme - non femme ! Que nous avons là ! :;p:
Un garçon manqué reste un garçon manqué, même s'il arrive à utiliser ses atouts. Je sens que ça va chauffer au Basha !

Validé !


Amuse toi bien ~ Et courage pour la renommée ! Natalia Łukasiewicz 84239
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natalia Łukasiewicz

we're watching you
Natalia Łukasiewicz
Don't Cry, Die !!
Messages : 150



Misc.
Relations:
Informations importantes:

Natalia Łukasiewicz Vide
MessageSujet: Re: Natalia Łukasiewicz   Natalia Łukasiewicz EmptyVen 19 Fév - 1:51

Merci :*=p*:

Huhuhu oui que ça va chauffer XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~tsukiyo2894


we're watching you
Contenu sponsorisé



Natalia Łukasiewicz Vide
MessageSujet: Re: Natalia Łukasiewicz   Natalia Łukasiewicz Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Natalia Łukasiewicz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: INTERFACE VOCALE :: Etat civil :: Fiches :: SAYEH-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com