AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Les premières conséquences...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
Trystan Brosca
Nss Rrenagate
Messages : 104



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Les premières conséquences...   Sam 15 Jan - 14:58

Le centre commercial est grouillant de monde quand l’homme referme la porte d’un petit local technique. Il ne ressemble en rien a celui qui y était entré quelques minutes plus tôt. Il n’avait plus la même démarche, les mêmes vêtements semblant sortir d’un surplus militaire. Il portait désormais des vêtements plus simples, n’attirant pas l’attention si ce n’était que son visage était désormais couvert au maximum. Capuche de sweat, casquette, lunette de soleil argenté….Trystan ne voulait pas prendre le risque d’être reconnu.

Ou pire encore, qu’une caméra réussisse à capter son emprunte rétinienne. Il avait beau connaître l’emplacement des appareils de surveillance, il ne sait que trop bien que le Nss avait été assez parano pour cacher quelques surprises ici et là. Crainte pas entièrement injustifiée au vu des derniers évènements. On prenait toujours des mesures juste au cas où. La sienne était d’avoir plaqué quelques ‘‘paquets’’ dans des endroits bondés comme celui-ci.

Il savait combien il était difficile de suivre ou de repérer quelqu’un en particulier quand ce dernier était noyé dans la foule. De plus, il était plus dur d’intervenir quand on utilisait un bouclier humain d’une telle ampleur. L’occasion pour lui de récupérer des affaires propres dans sa cachette, un peu de matériel informatique, une arme, un peu d’argent liquide…Il avait désormais une nouvelle identité, restait à savoir comment il allait réussir a rejoindre le Xion sans ce faire piquer. Une poignée d’heure c’était écoulée et il espérait secrètement qu’aucunes dispositions n’avaient été encore prise avec le personnel…Compromettant…

Des types comme lui qui avaient vu les dessous du pouvoir avait emmagasinés assez de scandales pour être une menace. C’était un réel problème quand on voulait construire une république où tout le monde qu’il est beau et que tout le monde il est gentil. Peut être pas pour Alben…Mais il connaissait assez de politiques qui retourneraient leurs vestes pour conserver leurs têtes et leurs réputations. Et c’était pour ceux là qu’il serait une épine dans le pied. Un bel effet domino en perspective si quelqu’un s’amusait à donner un coup de pied dans la fourmilière bien qu’il y aurait plus à y gagner en les faisant chanter. Ramener un peu d’argent pour se relancer dans le business…Trystan avait de quoi payer sa reconversion avec ces dossiers personnels. Mais encore faudrait il qu’il arrive a rallier la concurrence pour y arriver.

Il posa une main sur son ventre, sa blessure le faisant encore souffrir. S’enfuir de l’hôpital à peine soigné n’avait pas été la meilleure des idées. Mais il ne pouvait pas prendre plus de risque…Pas avec ce genre de chambardement. Tout son entrainement ne lui servait à rien. Son corps était encore humain et la douleur n’était pas qu’une simple information qu’il pouvait mettre de côté. Tout ce qu’il avait prévu, c’était des amphétamines à usage militaire. En aucun cas utile contre la douleur…Mais s’il avait besoin d’un boost en cas de pépin, il sera content de les avoir bien qu’il préférait s’en passer. C’était le genre de détail qu’il aurait pu prévoir…Cela ne lui ressemblait pas. Il jeta un dernier coup d’œil à son sac…L’arme aussi ne lui ressemblait pas. Un petit modèle sur lequel trainait un silencieux fait maison. Une arme confisquée dans les bas fonds et améliorée de manière totalement artisanale dans son garage pendant ses rares heures libres. Cela ne valait pas le travail d’un pro mais elle n’apparaissait nulle part…Et il était certain que cela ne lui sauterait pas à la tête.

Trystan sourit en repensant à ce genre de surprise qui arrivait parfois dans le downtown. Les armes y étaient monnaie courante mais si on pouvait s’en payer une pour une bouchée de pain, on ne leur apprenait pas pour autant a les entretenir. Il roula des yeux ses lunettes de soleil, prenant le pas vers la pharmacie la plus proche. Il retira un billet froissé de sa poche, commanda de quoi refaire ses pansements et surtout de quoi supprimer la douleur. Il se gratta la barbe de trois jours qui avait prit place sur son visage, dégagea une cigarette de son paquet pour pendre glorieusement à ses lèvres.

‘‘Cela pourrait me manquer…’’

Une vendeuse le regarda de travers mais aucun son ne franchit son expression outrée. Léger sourire…

Le temps de récupérer ce dont il avait besoin, il broya plusieurs antalgiques sous ses dents, fourrant le reste dans son sac de voyage. Il ne remarqua pas l’individu qui le bouscula, faisant tomber le sachet de son sac, se rependant sur le sol. Trystan pesta…S’agenouillant pour récupérer tout cela, relevant le regard pour voir l’homme en costume le regarder de haut. Pourquoi cette tête lui disait quelque chose ? Sa pupille s’étrécit quand il remit ce visage dans son contexte. Il avait connu ce type sous couverture. Un jeune loup d’une organisation mafieuse tombé l’année dernière…Et qui le regardait droit dans les yeux avec le même air que lui…Semblant fouiller dans sa mémoire. Le rythme cardiaque de l’ex agent grimpa en flèche, essayant de conserver son visage vierge de toute émotion.

L’air de rien, sa main rangea la dernière boîte dans le sac, cherchant la crosse de l’arme tout en se relevant. Il lui tourna le dos mais sentit une main se poser sur son épaule. Un grand type se posa devant lui pour lui barrer la route. Il ouvrit légèrement sa veste. Assez pour lui laisser entrevoir la crosse de son arme sortant d’un holster sous le bras. Trystan eu un léger sourire en voyant que rien ne gênait la sortie de l’arme comme sur les modèles de la police. Bande d’amateur…

‘‘Dite…On ce connaît je me trompe ?…’’

Trystan relâcha la crosse de son arme, Fermant son sac lentement.

‘‘Tu ferrais mieux de passer la main. C’est un lieu publique gamin…Si on commence a faire notre show, ca risque de mal terminer pour tout le monde.’’

Rire bref derrière lui.

‘‘Cole? C’est ça hein ? Andrews Cole…Encore je ne connais pas ton vrai nom. Mais ptet que t’a envie de t’ouvrir a nous ? Tu me diras, cela ne servira pas a grand-chose. En prenant ta tête, je pourrais avoir pas mal de soutien de la part d’anciens associés. Voir me faire de nouveaux amis.’’
‘‘Prendre la tête d’un flic….’’
‘‘Un flic ca ne rase pas les murs comme un évadé. A moins que tu n’es entrain d’entuber une autre victimes ? Tomat ici présent va se faire un plaisir de discuter avec toi et de recueillir tes confessions. Tomat, dit bonjour à ton nouveau meilleur ami ’’

L’armoire à glace sourit de toutes ces dents…Mais plus que cela, Trystan remarqua en arrière plan une patrouille qui regardait leur petit groupe, en grande discutions à la radio. Pour qui ? Lui ? Eux ? Quelqu’un d’autres ? Merde…S’ils venaient de faire un rapport, les forces spéciales pouvaient débarquer en moins de 5 minutes. Le quartier bouclé dans 10. Les renforts lourds dans 20. On pouvait dire ce qu’on voulait du Nss…C’était efficace. Combien de chance d’avoir été reconnu ? Impossible, ils sont là pour eux…

‘‘ Comment tu disais déjà ? Ce n’est pas personnel ? Non c’était plutôt quelque chose comme : pas de haine, pas de pitié… ’’

La main du géant se posa sur son épaule, il serra un peu sa main…Mais lui eut l’impression qu’on lui broyait l’épaule. L’ex agent serra les dents, se baissant un peu sous la douleur…remarquant un signe qui ne trompait pas. Malgré l’heure de pointe, il y avait de moins en moins de passant. Les uniformes avaient disparut…Mais d’autres silhouettes apparaissaient. Des hommes à la mine patibulaire ne semblant pas être présent pour faire des courses…Il ne savait pas ce qui ce passait…Il vit l’un des types commencer à sortir discrètement une arme se dirigeant vers eux.

Trystan serra les dents un peu plus…Un filet de sang coula…

Plus le temps….

Son genoux vint s’écraser sur les parties du géant qui sous la surprise se courba, tombant à genoux. Dans un réflexe, la main du renégat plongea vers la poitrine de son adversaire, retirant l’arme de son holster, pointant l’arme vers l’autre homme qui essayait de dégainer. Trystan ne souriait pas. Son expression était fermée quand la culasse partit soudainement en arrière, libérant son projectile dans un déluge de flamme, laissant une tâche écarlate en travers de la gorge de son interlocuteur.

‘‘…Pas de remord….’’

Il se retourna dans un geste ample, collant l’arme sur la tempe du garde du corps. La balle le frappa a bout portant avec une telle violence que l’homme fut emportée pour s’écraser plus loin. La surprise se lisant sur le visage. Une poignée de seconde…Deux morts…Un instant de flottement dans l’air. Personne ne semblait savoir comment réagir…Il relève l’arme en visant le plafond…C’est a peine si on entend le tintement de la cartouche frappant le sol…Hystérie collective…Un effet de foule tout à fait fabuleux, emportant tout sur son passage. Des cris, des hurlements, des armes qui apparaissent un peu partout, des gens qui tombent se faisant piétiner sans ménagement et les premiers coups de feu.

Règlement de compte ?

Trystan s’en foutait…Sa dernier chance était de profiter de l’état de panique pour trouver une issue…Il n’avait qu’une poignée de minute…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Melissa Zwölle
Mi wanna stamina daddy. Or naa ?
Messages : 87



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Mar 25 Jan - 15:00

Avec son nouveau statut, Melissa avait vu ses occupations changées ainsi que ses horaires. Le repas pris, elle était sortie faire quelques courses. Maintenant ils étaient trois à la maison, même si Reese se plaignait ouvertement de l'étroitesse de l'appartement. C'est sur que ça changeait monsieur, toutefois elle se faisait un malin plaisir de le faire taire. S'il n'était pas content, il n'avait qu'à demander à son frère de l'héberger. Quant à la mère de la jeune femme, elle avait trouvé la situation surréaliste. Bien sur, il y avait eu un petit interrogatoire. À savoir comment ils s'étaient rencontrés, depuis quand leur relation durait et toutes ces petites choses qui essayaient de vérifier la sincérité de leur fréquentation. Au final, tout s'était bien passé et elle l'avait adopté. Même si elle avait confié à Mel vouloir partir pour leur laisser plus d'intimité. Mais où allait-elle vivre ? À cette idée, la métisse soupira. Pour penser à autre chose, elle se mit à regarder les boutiques du centre commercial. L'avantage de l'After Eight était définitivement sa bonne position. Du moins pour les employés ! Les vitrines mettaient toujours en avant le superflu terriblement tentant et les portes des magasins s'ouvraient automatiquement, invitation silencieuse à entrer puis acheter.

D'humeur joyeuse, elle se promenait, s'attardait sur les vêtements pour homme et se raisonnait. Pas la peine de gâter Reese comme un enfant. Sa main gauche saisit quelques mèches de cheveux, avec lesquelles, elle se mit à jouer. Le centre était calme. Les gens prenaient leur temps. Jusqu'à ce qu'un vacarme se fisse entendre. Melissa sursauta et regarda de tous les côtés. Lorsqu'elle l'arrêta, elle aperçut des personnes courir comme si leur vie en dépendait. Les cris de panique se succédaient mais rien de très compréhensible. Plaquée contre un mur, tétanisée à la fois par les réactions de la foule et la nature inconnue des évènements, Mel perçut quelques mots ici et là. « Armes », « terroristes », « NSS ». Pourquoi les terroristes agiraient-ils encore ? N'avaient-ils pas eu ce qu'ils désiraient ? Des échanges de coups de feu résonnèrent, convaincant la jeune femme de sortir le plus vite d'ici. Elle imaginait déjà Reese lui dire qu'elle aurait du faire ça immédiatement, que c'était stupide d'avoir attendu.

Avec hâte, la métisse marcha tout en évitant du mieux qu'elle pouvait les paniqués. Mais elle se figea un instant en apercevant une silhouette qui lui paraissait familière. Elle pouvait avoir une hallucination mais elle pouvait aussi vérifier. Courant dans la direction de l'homme, Melissa cria, une fois rendue à une hauteur correcte, d'une voix incertaine.

 - Trystan ? 

Une sirène manqua de couvrir sa question. Le son strident signalait que le central du NSS avait été contacté. Ce qui rassura la jeune femme. Elle se détendit et avança un peu plus vers l'homme afin de vérifier sa supposition. Son sourire s'étira mais rapidement, une lueur d'interrogation passa dans son regard. Trystan était du NSS, non ? Alors pourquoi ne calmait-il pas la situation ? Avait-il quitté leur police, lui qui semblait un peu déprimé par sa vie et toutes les obligations de son boulot ? Sa tête se pencha sur le côté afin de croiser le regard du blond. Il y avait quelque chose de différent, quelque chose de changé par rapport à leur première rencontre. Sans tenir compte de la situation évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Rhedar Nedge
S-Apple
Messages : 11



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Mar 25 Jan - 20:10

A peine le son strident avait-il entamé son râle infâme aux oreilles de Rhedar que sa radio grésillait avant de lui donner le compte rendu des faits. Il ne passait normalement pas par Arkmeen a ce moment là mais un petit raccourcis du genre de ceux qu'utilisent les fuyards l'aiderait sûrement. Des coups de feu. Il fixait avec un certain air rassuré le gilet pare-balle sous sa veste de cuir, remettant sa casquette à l'envers au moment d'arriver dans un coin d'ombre, grimpant à l'échelle d'un bâtiment assez à l'écart.
Descendant de l'autre côté, il n'eut plus qu'une ligne droit à faire avant de se retrouver aux portes du centre commercial, bien qu'il préférait éviter les contacts aussi directs sans savoir ce qu'il se passait vraiment. La foule paniquée s'écartait et sa priorité fut d'éviter un effet de foule meurtier de son côté, essayant de libérer le plus d'espace possible et d'éviter de les faire marcher en ligne.
Une fois le plus gros dispersé, il décrocha sa radio :


Rhedar Nedge, hors secteur habituel, Dillen Town, centre commercial, effet de foule évité, pas de blessés graves, situation toujours inconnue, au contact dans moins d'une minute.

Ce fut alors à son tour de s'aventurer à l'intérieur, pour se retrouver sur le côté droit du tireur, une femme semblant visiblement s'en occuper. Il connaissait mal les femmes et n'était de toute manière pas là pour tenter de faire de l'esprit, braquant illico son flingue tout en s'approchant du garde du corps étendu, marchant lentement pour ne pas surprendre le tireur, lui signalant tranquillement sa présence ainsi qu'à la femme, avant de décrocher sa radio, toujours aussi impassible.

Rhedar Nedge, au contact avec cible, tireur seul, hommes à terres, probablement mort, civile sur place avec moi, préfère éviter identification victime, danger potentiel.

Les formalités étant faites, il rangea tranquillement son outil de communication favori à la ceinture, braquant toujours le criminel, d'un air sceptique mais qui se voulait tout de même moqueur, voir intimidant :

Deux hommes armés, deux hommes morts, mais l'effet de surprise jouait. J'ai pas envie de jouer au roi de la gâchette, alors poses ton arme par terre et fais la glisser ici, tu bouges je te descends, clair ?

Il avait toujours été bon tireur et gardait facilement son sang froid, néanmoins la priorité restait tout de même d'éviter les blessures inutiles, aussi essayait-il d'être le plus calme possible dans ses mouvements, analysant en même temps la personne qu'il visait, et vu son carton, il était passablement dangereux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Trystan Brosca
Nss Rrenagate
Messages : 104



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Mer 26 Jan - 2:25

Le blondin n’avait plus qu’une poignée de minute. Tout ce jouait en l’espace de quelques battements de cœur. S’en était presque ridicule à ses yeux alors qu’il mettait des semaines, parfois des mois à se préparer, couvrir ses traces, ne pas laisser d’indice derrière lui, toujours protéger son identité et surtout sa couverture. Maintenant, il se retrouvait de l’autre côté de la barrière à devoir improviser sans cesse. Quelque part, c’était devenu…Stimulant…Ses veines bouillaient dans ses veines sous l’effet de l’adrénaline. Mais c’était différent de tout ce qu’il avait pu ressentir en opération. Tout était toujours cadré, un but, des moyens…Cette fois, tout les coups étaient permit.

Plus aucune règle à respecter, pas même celle de son hypocrisie.

Il fourre le pistolet dans la poche ventrale de son sweat et se glisse dans la foule, tirant sur sa capuche et enfonçant sa casquette…Un geste qui le distingue de la foule. Il n’est pas innocent. Pas même paniqué. Ce n’est pas grave…Ce n’est pas cela qui compte. Garder le sac, trouver une sortie, gagner la passerelle et là…Et là…Et là il devait avouer qu’il ne savait pas vraiment où il allait. Son plan était simple, faisable…Il ferrait ce qu’il aura toujours fait mais à son compte. Plus de patrie…Plus de chef…Plus de cause supérieur…Il devait avouer…Il se sentait…

Non

Il secoua la tête, refusant de penser à ce qu’il pouvait ressentir. Pas maintenant ! Pas quand il avait besoin de se concentrer. Sa main trembla sous la nervosité qu’il ressentit de plein fouet. La désagréable impression d’être la bête traquée…L’espace d’un instant, il aurait presque souhaité être acculé et pouvoir donner un dernier baroud d’honneur. Ca serait si simple. Tellement simple de se laisser mourir de cette façon.

- Trystan ?

Ses yeux s’étrécirent…Tout ce passa en une fraction de seconde…Sa main alla chercher l’arme du malfrat plaquée dans son dos...Son pouce armant déjà le chien dans un bruissement de métal si particulier, prêt a frapper le percuteur d’un simple effleurement du doigt sur la gachette. Il s’arrêta a mi chemin quand il reconnu le sourire de Mélissa. Son arme pendant mollement contre sa cuisse. Il recula d’un pas…Pensa soudainement à faire semblant de ne pas la connaître et de fuir. Déjà il y avait de moins en moins de monde. Il regarda en arrière puis a nouveau la métisse.

Je n’ai pas le temps

Aide moi

Je suis perdu

Les mots se pressaient contre sa bouche mais rien ne sortit. Il n’avait pas prévu le cas…Qu’est ce qu’il devait faire ? Lui expliquer calmement qu’il était désormais recherché pour…pour quoi exactement ? Crime contre les rebelles ? On pouvait imaginer les chefs d’accusation qui ne manquerait pas de sortir : Torture, meurtre, j’en passe et des meilleurs. Allait on aussi lui trouver un chef d’accusation de trahison ? Si on remontait jusqu’aux opérations secrètes, on pouvait dire aussi corruption, crime organisé, traffics illicites…Disparition de témoin…Bon sang la liste était tellement longue qu’il n’arrivait pas a se souvenir de tout. Ils étaient 10…10 de la section a être mouillés dans les malversations de l’ancien régime…Il pouvait pas expliquer ça…

Il fit un nouveau pas en arrière.

Deux hommes armés, deux hommes morts, mais l'effet de surprise jouait. J'ai pas envie de jouer au roi de la gâchette, alors poses ton arme par terre et fais la glisser ici, tu bouges je te descends, clair ?

Il tourna la tête légèrement sur le côté. Un nouveau ? Il ne le connaissait pas…Peut être un mec de la mobile ? Un mec de son ancienne section l’aurait descendu sur place et un mec des forces spéciales n’aurait pas prit de risque et aurait tiré d’abord. A moins qu’il n’avait pas encore été reconnu ? Ca lui laissait une chance…Mais comment avait il été reconnu ? Son regard se baissa sur l’arme contre sa cuisse…Ok…C’était pas son jour.

Il tentait de se faire passer pour un membre du Nss ? S’il donnait son ancien identifiant, cela jouerait contre lui…On saurait a qui attribuer ce merdier et là, il serait placé sur une liste des types les plus recherché bien avant qu’une enquête soit ouverte sur les activités de la cellule anti terroriste…Une carte a jouer ? Ses yeux se posèrent sur Melissa…Il ne voulait pas de cela pour elle…Il se pinca la lèvre…Puis se jeta sur la métisse pour la prendre en otage.

’’Je sais où est ton père…J’ai besoin de toi…Je peux compter que sur toi…Mon flingue…dans mon sac…’’

Son ton était presque implorant…Il ne voulait pas…Pourtant il n’avait pas le choix...Et ce qu’il venait de dire…Il n’était pas certain des informations qu’il avait récolté.

‘‘Ok Caïd…J’ai un otage…20 kilos d’explosifs sur moi…Ah pardon…Que j’avais sur moi…J’ai planqué une bombe dans le hall avant que mes créanciers me tombent dessus. Maintenant voilà comment je vois les choses. Soit on la joue Ok Corral. Je crève, tu crève, elle crève…Mais la bombe explosera. Pas important ? Avec autant de verre dans le coin, je t’explique pas ce que ca va faire comme dégats aux alentours. Après tu la joue roi de la gachette en espérant me tuer que moi…Les explosifs sautent…On crève tous quand même.’’

Léger sourire sur une facade de glace.

‘‘Maintenant, tu baisse ton flingue, t’écoute où j’ai planqué la bombe. Tu va la désamorcer, tu es un héro, on te donnera une claque dans le dos et t’aura droit a une belle médaille. Moi je laisse la fille dès que je trouve une voiture…Et tout le monde est content. T’aura même le droit de mettre un second round en me traquant. T’en pense quoi playboy ?’’

L’avantage d’avoir fait partit du Nss et d’avoir traqué des terroristes…C’est qu’on pouvait facilement faire en sorte d’avoir un bluff très convaincant. Les caméras de sécurité aller accréditer sa version des faits ou plutôt, ne pourrait la réfuter, ce qui rendait l’enjeux encore plus délicat. Au mieux il gagnait du temps…Son seul espoir était Melissa…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Rhedar Nedge
S-Apple
Messages : 11



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Mer 26 Jan - 15:18

Rhedar avait toujours été entraîné à maîtriser son stress, gardant un air de cow-boy tandis que son flingue était maintenant braqué sur les jambes, un sourire sadique en coin, tandis qu'il réfléchissait à toute vitesse.
Première option, il crevait. A revoir.
Deuxième option, il crevait. A revoir.
Troisième, il crevait pas, mais le type s'enfuyait et il se ferait sûrement plus engueulé que médailler, mais pourquoi diable il ne tombait jamais sur des types bourrés tirant en l'air, ou bien des bagarres de couples, des trucs simple et rapides à maîtriser ! Pourquoi cette tâche devait être assez pénible pour l'empêcher de profiter du paysage urbain ?
Il devait malgré tout garder son calme et ne pas s'énerver, décrochant lentement sa radio sans pour autant l'utiliser, s'adressant plutôt au criminel :


Je vois le genre. Tu vois pas que j'ai un lance flamme dans le cul ? Non ? Pas grave.
Je me doute que la troisième option est tentante, mais vois-tu je préfère passer des journées tranquilles plutôt que de te pourchasser, surtout que tu est tourné vers moi depuis assez longtemps pour que la jolie caméra au dessus de moi t'ai sous toutes les coutures, donc on devrait quadriller la zone.

Je vais t'expliquer la 4ème et 5ème option.
Je te proposes une méthode simple, je te laisses désamorçer ta bombe tout seul comme un grand et je te tire dans les jambes pour éviter que tu fasses le con, je suis le héros, je me farcis la veuve et j'adopte l'orphelin, tu vois ?


Sa radio toujours en main, il la posa contre sa joue comme s'il allait y parler, s'adressant toujours au criminel :

Cinquième option, je te tire dans les pattes en attendant les renforts qui ne vont probablement pas tarder à en entendre la sirène, ils vont mettre un joli gel dessus afin de ralentir le tout et la trimballer ailleurs voir la désamorçer.
Je veux simplement que tu saches que si je te traînes là bas et que je dois me forcer à la trimballer, je veux que tu saches que je ne suis absolument pas doué pour cela, et ce serait vraiment dommage qu'on crève tous les deux, non ?

Maintenant, tu vas calmement laisser cette dame tranquille et m'accompagner, moi et une troupe d'anti-terroristes, là où tu as foutu la bombe, t'excuser et purger une peine dans une cellule tranquille.


Bombe signalée à la radio, Nedge s'approche tranquillement du terroriste, ayant troqué sa radio contre des menottes, tenant toujours son flingue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Melissa Zwölle
Mi wanna stamina daddy. Or naa ?
Messages : 87



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Mer 26 Jan - 21:04

Mel ne comprit pas le silence. Ni le regard de Trystan. Elle clignant des yeux tout en le regardant jusqu'à ce que son visage glisse sur son corps pour apercevoir l'arme. Immédiatement, son visage se décomposa. Instinctivement, elle recula d'un pas. Non... Il n'était pas tout de même responsable de tout ce bazar ?! La jeune femme aurait adoré lui poser tout un tas de question mais un homme fit son apparition. Normalement, Melissa aurait du s'éloigner, passer derrière la personne qui paraissait être un officier mais tout était beaucoup trop confus. Elle avait du mal à croire que le blond soit l'auteur des actes. Stupide, naïf, une petite voix lui hurlait ça. Après tout, ils se connaissaient à peine. En fait, elle se sentait étrangère à tout ça. C'était comme assister au passage d'un film, sauf qu'il s'agissait de la réalité. Et au moment, où elle songea que partir ne serait pas une option totalement stupide, parce que ces messieurs étaient armés, Trystan lui sauta dessus. Un cri s'échappa. Il avait perdu les plombs, c'est ça ? Son boulot l'avait rendu fou ? Un gémissement passa ses lèvres. Mais elle se calma au murmure. Sauf qu'il lui demandait quelque chose d'impossible... Entre ses dents, la métissa marmonna.

 - Tu n'es pas sérieux, j'espère ? 

Un dilemme apparut. Soit elle l'aidait et pouvait retrouver son père, soit elle refusait et n'était même pas sûre de ce qui pouvait lui arriver. Pendant ce temps, les hommes parlaient et Melissa réfléchissait toujours. Franchement, si elle essayait de prendre le flingue, ça se verrait, non ? Et puis Trystan complimentait son interlocuteur ou quoi ? Et l'autre, la dame ?! Non mais il ne pouvait pas dire la demoiselle, hein ? D'une, elle n'était pas mariée, de deux, elle n'était pas si vieille que ça quand même. Tout en pestant contre les hommes et leur besoin d'héroïsme surement entretenu par les institutions avec une jolie prime au bout, la métisse tendit une main vers le sac du blond. Pourvu que l'autre ne soit pas tentée de lui tirer dessus aussi. C'était étrange qu'ils ne se connaissent pas tout de même. Ils n'étaient peut-être pas du même secteur. Ou alors ils étaient beaucoup trop nombreux pour tous se connaître.

Ses doigts effleurèrent une surface en métal. Ça devrait être le pistolet. Ou pas. Après tout, elle n'en avait jamais vu de près et la seule arme, qu'elle avait déjà manié, avait la forme d'une paire de chaussures. Sa main bougea et quelque chose tomba du sac. Un tintement net signala la chute de l'objet. Tiens... Il faisait un drôle de bruit, non ? Un peu... comme un tic tac ? Elle se mordit la lèvre supérieure avant de souffler.

 - Je crois que j'ai fait une bêtise... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Trystan Brosca
Nss Rrenagate
Messages : 104



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Mer 26 Jan - 23:13

Bienvenu à la séance des cowboys…A croire qu’on ne leur apprenait pas comment gérer une prise d’otage a l’académie et encore moins à négocier avec un terroriste. Il y a encore quelques jours de cela, cela l’aurait fait rire qu’on puisse proposer a un type capable de concevoir et assez déterminé a poser une bombe à vouloir…La désamorcer. Quelque part au fond de lui, il se promit de la replacer un jour. Il venait de perdre une précieuse minute à discuter…Une minute offerte pour laisser des renforts se préparer. Il ne lui restait pas beaucoup de temps encore qu’il espérait que cette annonce irait diviser leurs forces.

Les procédures étaient clair à ce propos : Bouclage, évacuation, ratissage…Même s’il n’y avait qu’une simple présomption. Mieux valait perdre son temps que risquer les questions des journalistes et le fameux ‘vous étiez au courant, pourquoi n’avoir rien fait ?’ Sourire sarcastique…Pour une fois que ca le servait et qu’il le subissait pas.

Cependant, une question demeurait en suspend. Est-ce que ce type était assez inconscient pour lui tirer dessus et manquer de blesser l’otage ? Non, certainement pas…Pas avec un flingue pointé sur lui…S’il avait du tirer, il l’aurait fait plus tôt. Avant qu’il prenne quelqu’un en otage. Seulement la procédure l’interdisait ! Nouveau sourire…Un point pour l’opinion publique…Seulement la même opinion publique le mettait dans une situation embarrassante : On ne mettait pas la même ardeur à arrêter un pseudo terroriste et un tueur de flic. Ce n’était donc pas comme s’il pouvait se débarrasser de lui d’une balle. Pas devant des caméras et pas au risque de révéler son identité.

Restait a savoir comment s’en sortir…Profil du poseur de bombe type ? Un lâche…Mention spécial pour les martyres pour la cause. Il approcha un peu plus son sac de Mélissa, essayant de cacher les mains de cette dernière. Le chien était toujours armé…Son temps de réaction serait meilleur, encore plus s’il plongeait sur le côté. Mais Melissa serait en pleine ligne de tir si l’agent était un nerveux de la gâchette. Pourtant l’idée ne lui plaisait pas…Sans savoir vraiment pourquoi…Cela lui retournait l’estomac…Lui l’ex agent sans scrupule semant la mort et la corruption ? Lui qui venait de la prendre en otage et lui demander de l’aide sur un hypothétique mensonge dont il ne connaissait pas lui-même la portée ?

‘‘La vie et la mort ne sont que des marionnettes qui vont et viennent…Quand on leur coupe les fils, ils s’effondrent’’

Léger sourire alors qu’il entend le cliquetis à ses pieds puis le tic tac…L’œil humain était conditionné par des milliers d’années d’instinct de chasseur basé sur le mouvement. L’œil est forcement attiré…Encore plus quand on sait qu’il y a une bombe et quelque chose qui pouvait ressembler à un détonateur. La demi seconde de déconcentration qu’il lui fallait…Il se tourna sur le côté, essayant de protéger Melissa de son corps quand son doigt frôla la gâchette, libérant plusieurs balles sans destination précise…Il ne voulait pas le tuer…Seulement l’obliger à trouver un abri et le clouer sur place le temps d’atteindre la sortie.

Il continua de tirer, couvrant la fuite de la métisse puis la sienne jusqu’à ce que le chargeur percute le sol, il balança le flingue pour plonger sa main dans son sac, récupérant au passage les amphétamines a usage militaire. Il se cola l’engin dans la bouche tout en déverrouillant la sécurité de son arme et prit une grande inspiration. Le gaz se rependit rapidement dans son corps…Son cœur battait plus rapidement et avait l’impression que ses sens étaient plus aiguisés…Se sentant plus fort. Il recracha la capsule tirant une nouvelle volée vers l’agent.

‘‘Il nous fait une voiture !’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Rhedar Nedge
S-Apple
Messages : 11



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Jeu 27 Jan - 1:48

C'est bien connu, dans un duel, les cow-boys se regardent dans les yeux, ne se distrayant pas à un simple objet tombé à terre. Ouais, mais Rhedar n'a jamais été un cow-boy, et le fait qu'il soit en mouvement ne l'aida pas, tandis qu'une balle -parmi d'autres- le percutait de plein fouet, amortie par son gilet pare-balle, le projetant, sonné, plus loin avec le souffle coupé.

Il dut bien se résoudre à se plaquer au sol pour éviter un maximum de balle, priant pour que sa casquette ait soudainement un casque intégré, en vain, les balles fusant au dessus de lui, mais bon dieu pourquoi les terroristes n'avaient pas de simples carabines à plombs ? La troupe des désamorçeurs devait arriver assez vite, aussi se mit-il à poursuivre le terroriste qui ne le talonnait que d'une dizaine de mètres à peine, courant en étant le plus penché possible, ne faisant pas tellement confiance à son gilet pare-balle, du moins PLUS tellement confiance.

Il était assez intrigué de la réaction de l'otage, elle semblait surprise puis rassurée, pendant un moment il en conclut l'état de choc, mais elle fouillait dans son sac sans qu'il ne la menaçe vraiment, et lorsqu'il se mit à beugler, il fut fixé. Il semblait plus rapide soudainement, et il voulait l'emporter avec elle.

Encore sous le choc du coup qu'il venait de recevoir, Rhedar beugla à sa radio quelques ordres quand à la trajectoire des fugitifs avant de décider de faire simple :


Agent Rhedar Nedge, vous êtes tous deux inculpés pour terrorisme, meurtre, tentative de meurtre sur un agent du NSS et tentative de fuite, je suis donc en droit de faire ça.

Sa main, braquée sur les deux fuyards, pressa la gâchette avec dextérité, faisant mouche dans le tendon de la métisse qui ne tarderait probablement pas à s'écrouler, lui continuant de courir sans attendre de voir la qualité de son tir. Il l'avait prévenu, qu'il voulait pas jouer au roi de la gâchette :

Moi aussi j'ai de quoi faire, niveau balles, et vous venez de constater que je vise bien ! Couchez vous à terre !

Étrangement, lui aussi se baissait, préférant éviter de se prendre une balle aveugle du fugitif, mais il savait au moins que la fille n'irait pas loin et qu'elle pourrait donner l'identité du fuyard s'il décidait de la laisser sur place.
S'il l'emportait, il serait facile de le rattraper et l'abattre, en attendant, c'était à son tour de faire feu sur Trystan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Melissa Zwölle
Mi wanna stamina daddy. Or naa ?
Messages : 87



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Ven 28 Jan - 0:59

Quand Trystan parla de vie et de mort, elle espéra juste qu'il plaisantait. Il n'avait pas l'intention de tuer l'officier, n'est-ce pas ? Et puis pourquoi ses paroles n'étaient pas claires ? Ça la travailla jusqu'à ce que l'objet par terre. Face au calme de l'homme, Melissa songea que son erreur n'en était peut-être pas une. Mais tout ça avait le don de l'angoisser. Bientôt ce sentiment s'évanouit sous la rapidité des gestes. Son corps fut bougé. Ses yeux rencontrèrent un mur du boutique. Le bruit de l'arme s'éleva. Sans se poser des questions, sans chercher à voir ce qui se passait, Mel sentit une poussée d'adrénaline s'emparer dans ses jambes. Courir, fuir, sortir d'ici malgré la sensation de n'avoir rien à se reprocher. Les accusations hurlées après eux la révoltaient. Et les preuves, où se trouvaient-elles ? Et la présomption d'innocence, quand faisait-il ? Cependant son indignation ne la fit pas se tourner pour autant. Essayer de tenir un 'sprint' avec des chaussures à talon relevait déjà du défi. Un défi qui s'arrêta net lorsqu'une violente douleur la transperça. Mel jura, tant pis pour l'absence d'élégance alors que ses jambes flanchèrent. Manquant de tomber, elle baissa les yeux. Du sang coulait doucement sur sa peau.

Elle aurait adoré faire abstraction du métal qui semblait s'enfoncer avec plaisir dans sa peau. Elle aurait adoré que ses forces ne l'abandonnent pas. Malheureusement, en tant qu'être humaine basique nullement sportive, la jeune femme puisait dans ses ressources. Rapidement, Melissa finit par se pencher et quitter ses chaussures. Une grimace s'afficha sur son visage au contact du bitume. Ça lui rappelait quelque chose tiens. En plus, le flic leur offrait une touche d'humour douteux ou du moins, elle prenait sa remarque comme telle. La jeune femme lui aurait bien hurlé dessus. Mais pas le temps. À peine quelques pas faits et la métisse s'estima vaincue.

 - Trystan, je ne peux pas... 

Sa voix ressemblait à un gémissement. C'était trop bête. La silhouette paternelle lui échappait encore. À part boiter, elle ne voyait pas comment avancer. Peut-être était-ce aussi un signe du destin. Il fallait arrêter de courir après les chimères du passé. Un faible sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu'elle avançait maladroitement.

 - Je suis désolée... 

Son intonation reflétait sa sincérité. Et en même temps, elle avait peur de rester en arrière. De ce qui l'attendait.Son côté petite fille ressortait avant de se cacher une fois de plus. Les motifs du tir n'avaient rien de rassurant. Serrant les dents, la métisse contenait ses cris. Parce qu'elle avait peur. Parce qu'elle avait mal. Cependant Trystan devait fuir, même s'ils la considéreraient comme complice, Melissa pensa qu'elle pourrait s'en sortir. Son corps chancela à nouveau et de justesse, elle prit appui contre un mur. Le bruit des voitures se faisait entendre non loin comme pour narguer. Et encore... Qui aurait pris le risque d'embarquer deux personnes poursuivies par un officier ? Beaucoup trop risqué. Ses paupières se baissèrent. Ses doigts se crispèrent sur la pierre. Si ça avait été un bras, elle aurait volontiers planter ses ongles dans la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Trystan Brosca
Nss Rrenagate
Messages : 104



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Lun 31 Jan - 15:34

Ca aurait été tellement plus simple s’il lui avait collé directement une balle entre les deux yeux…Trystan regrettait et commençait sérieusement à envisager de gagner en tranquillité d’esprit. Le fait de tuer ou non un flic prenait de moins en moins d’importance pour lui. Toujours cette manie de parler pour ne rien dire…L’ancien agent roula des yeux en se disant que la mobile n’aurait vraiment pas été un choix de carrière pour lui…Ou alors c’était les amphétamines qui commençaient à agir en le rendant plus nerveux et hyperactif. Ce n’était pas pour rien qu’on les avait retiré des infirmeries du Basha.

- Trystan, je ne peux pas...

L’intéressé se retourna pour voir la métisse en sang…Du moins au niveau de sa jambe. Son estomac se retourna sous l’effet de la culpabilité, de la peur qu’elle soit grièvement blessée, de la haine qu’il éprouva pour ce simple flic. C’était parfaitement…Comment disait-on déjà ? Impardonnable ? Il l’avait entrainé bien malgré elle, elle semblait si désespérée à l’idée de laisser échapper cette petite chance d’en savoir plus sur son père.

Qu’est ce qu’il pouvait faire maintenant ? La consoler en lui disant que ce n’était pas certain qu’elle le retrouve ?

Non, il y avait mieux à faire. Il y avait certainement mieux à faire. Il pouvait toujours la prendre sur son dos, il risquerait de s’épuiser rapidement sans compter qu’elle risquerait de le protéger des balles. Il passa sa main sur son front, les yeux fiévreux, son esprit décortiquant les mesures de sécurité dans ce genre de cas, la disposition du centre…Il y avait forcement un moyen de contourner le problème. Il ne devait pas foncer dans le tas sans réfléchir et penser avec deux coups d’avance.

Il prit la jeune femme dans ses bras pour la soulever et recommencer à courir. C’est à peine s’il la sentit pour le coup…Mais combien de temps cela durerait…

Et puis ses yeux se posèrent sur un extincteur.

Mesure anti incendie…

Confinement de la zone sinistrée pour éviter la propagation.

Cela ne lui ferrait gagner que quelques minutes mais c’était toujours cela de prit, non ? Maintenant qu’il y pensait, il y avait un magasin ici qui pourrait bien l’aider à ce niveau. Il fit descendre Melissa, attrapa l’extincteur a poudre pour le lancer en l’air derrière lui…Deux balles ricochèrent dessus avant de provoquer une explosion qui déclencha plusieurs alarmes , un torrent de fumée blanchâtre et des portes de confinements qui commencèrent a apparaitre pour isoler les parties non touché par l’incendie

Trystan couru vers Mélissa, la reprenant au passage pour courir sur quelques mètres et déboucher sur un….Concessionnaire dont le rideau commençait lentement à se fermer. Il passa en dessous, déposa la jeune femme. Il transpirait…Beaucoup trop à son goût…Son cœur allait trop vite aussi pourtant il ne ressentait rien. Le renégat espérait que le produit n’allait pas déclencher une crise cardiaque comme il en avait parfois vu. Il se dirigea vers l’intérieur, cherchant la boîte à clé qu’il ouvrit d’une balle, attrapa tout un jeu de clé d’une main, cherchant un modèle rapide…

‘‘Ok…Grimpe dans la grise là bas’’

Il lança une clé à Mélissa, se retournant pour voir s’il n’y avait pas moyen d’ouvrir le rideau…

[dsl du temps de réponse, week end de folie ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Rhedar Nedge
S-Apple
Messages : 11



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Lun 31 Jan - 21:29

Alors que le fugitif s'occupait de son amie, Rhedar les avait presque rattrapés, menaçant toujours les deux criminels de son arme. L'idée du type surboosté lui parut alors évidente, mais vu sa distance, il ne pouvait se permettre de les poursuivre sans subir de dégâts, aussi fit-il tout simplement la statue, attendant l'explosion, tandis que sa casquette était maintenant trempée. Il n'aimait pas ça du tout, les courses poursuites n'ayant jamais été son fort.

Le plus embêtant fut probablement les portes se fermant hermétiquement, nécessitant simplement un code qu'il devait avoir quelque part, sûrement dans le petit bloc note où il notait d'habitude les numéros de téléphone. Sur ce détail complètement inintéressant de l'organisation personnelle de Rhedar, certain se demanderont sûrement pour il ne se précipite pas sur les fils pour les arracher et les rebrancher de manière à court-circuiter le tout pour les ouvrir manuellement, ce à quoi je répondrais que Rhedar Nedge n'était pas non plus Mac Giver et qu'il pouvait déjà entendre les véhicules entourant l'édifice.
Pour lui, c'était presque fini, il devait néanmoins continuer de les suivre, surtout la fille, source d'information nécessaire à la compréhension de cette enquête...

Alors que les fusils se chargeaient et qu'il continuait de chercher, ledit code de secours vint à lui, aussi ouvrit-il le boîtier d'urgence de maintenance du système, tapant un à un les chiffres pour ne pas perdre plus de temps, tandis que la porte s'ouvrait.
Rangeant sa principale source d'information, le flic reprit son arme en main, s'aventurant vers le seul endroit où les fugitifs pouvaient espérer trouver de quoi s'enfuir et où il y aurait sûrement un véhicule du NSS qui pourrait le conduire tranquillou...


[Je risque de ne pas être très réactif, je vous laisse donc agir, dans le laps de temps que vous voulez...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Melissa Zwölle
Mi wanna stamina daddy. Or naa ?
Messages : 87



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   Dim 13 Fév - 20:33

Franchement, il valait mieux que Trystan file sans elle. Comment pouvait-il s'en sortir avec une éclopée ? Et sa tête se tourna en direction de l'officier. Ce dernier se rapprochait rapidement, trop rapidement. Mais la jeune femme sentit son corps être soulevé. Un petit cri s'échappa de ses lèvres et ses bras se refermèrent, presque instinctivement, autour du cou du blond. Ils étaient vraiment entrain d'aggraver leur cas en ce moment. On prenait combien pour délit de fuite ? Tiens elle aurait pu demander à son porteur. Sauf que ce n'était pas le moment pour ça. Quand l'homme la reposa à terre, la jeune femme s'éloigna en titubant un peu. Lorsqu'elle s'estima assez loin, Mel se retourna pour observer l'action. Il n'y avait pas à dire, elle avait rarement vu un homme avec autant de ressources. Ça devait être des restes de son entrainement du NSS. Chaque problème a une solution, suffit de trouver celle présente sous nos yeux. Cependant qu'elle allait être la suite ? Les alarmes résonnaient dans tous les sens, la fumée formait un épais brouillard mais était-ce réellement suffisant ?

La question quitta son esprit lorsque Trystan la souleva à nouveau. Son sac fut secoué et elle aperçut quelque chose tomber à terre. Il lui sembla qu'il s'agissait de son pass de l'After Eight mais l'incertitude et la peur l'empêchèrent de dire quoique ce soit. Et puis revenir en arrière tenait du luxe. Chez le concessionnaire, Melissa regarda le blond avec inquiétude. Il n'allait vraiment pas bien. Que devait-elle faire ? Mais quand il lui lança des clés, la réponse sembla venir d'elle-même. Ne se faisant pas prier, la jeune femme se pressa aussi vite que sa jambe lui permettait en direction du véhicule. Confortable, bel intérieur cuir, mon dieu, elle allait voler une voiture. Non, emprunter pour la bonne cause. Après tout, ce n'était pas comme si ça l'enchantait d'être là. Le ronronnement du moteur s'éleva, alors que ses doigts se crispaient sur le volant. Baissant la vitre, elle pencha la tête et cria.

 - Trystan, pousse-toi ! 

Pour sortir de là, elle ne voyait pas une multitude de solutions. Peut-être que c'était stupide. Qu'elle avait plus de chance de se faire mal qu'autre chose. Mais elle voulait essayer. Pour cela, il valait mieux s'attacher correctement. Ceci fait, serrant les dents, Mel appuya sur l'accélérateur. Le véhicule fila en avant pour rencontrer le rideau. Sa tête se baissa et ses yeux se fermèrent alors qu'elle espérait intérieurement que le nez de la voiture ne ferait pas que de se fracasser contre la paroi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


we're watching you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les premières conséquences...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les premières conséquences...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: WELCOME TO ARKMEEN :: Dillen Town :: Les Papillons-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit