AccueilAccueil   Portail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Archibald Altman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we're watching you
Archibald Altman
Nothing's Ever Too Archaic
Messages : 55



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Archibald Altman   Dim 21 Fév - 1:21

    { DOSSIER 04Y0130-3025
    Nom : Altman
    Prénom : Archibald Lawrence Preston
    Surnom : Archie, ainsi que tout nom faisant référence à l'Histoire. Il possède une affection toute particulière pour ''Mnémosyne''.
    Âge : 31 ans

    Métier : Archiviste (accessoirement antiquaire et archéologue)
    Lieu de vie : Lutia
    Lieu de travail : Bibliothèque d'Arkmeen
    Loge : Anciennement Lux, désormais Pooja.


    { QUI ÊTES-VOUS ?
    Caractère : Archibald Altman fait partie de ceux pour qui le temps s’est arrêté, figé, cristallisé. Pour certains, c’est une mode qui permet de se donner des airs excentriques; pour d’autres, un passe-temps un peu kitsch, un peu sentimental, comme une vieille dame collectionne les chiens en plâtre ou comme on conserve la carte que nous a offerte notre tout premier Valentin.

    Ce n’est pas le cas d’Archie Altman, qui évolue sur UROS comme un poisson sur la terre ferme. Il n’appartient clairement pas à ce monde froid et mécanisé, artificiel et déshumanisé. Heureusement que son année d’affectation s’est déroulée à la Bibliothèque et non au sein du Basha, parce qu’on peut à peine l’imaginer avec une arme en main. S’il le fallait absolument, on pourrait peut-être le concevoir armé d’un fleuret ou d’un Colt Navy datant de 1851, pas de ces bidules ultra-sophistiqués que trimballent les militaires et les membres de la N.S.S. De toute façon, il est bien connu que les intellos dans son genre ne sont doués que pour les discours de salon, les débats spéculatifs inutiles et l’inaction en général. D’ailleurs, tout haut, Archie se réclame de l’héritage de Sima Qian et d’Hérodote, et tant d’autres figures oubliées, chroniqueurs de l’Histoire que le Temps lui-même a effacés. Tout bas, cependant, il s’intéresse à des personnages tels que Giuseppe Garibaldi et Simón Bolívar, révolutionnaires aux idéaux toujours aussi puissants.

    Aux yeux des plus indulgents, Altman est seulement décalé et très mignon; le pauvre, il n’est pas né à l’époque qu’il lui fallait. C’est triste et bête, son histoire : la Providence l’a catapulté dans une ère qui ne lui convient pas du tout. Il ne paraît même pas dépassé, juste déplacé, prisonnier de circonstances temporelles qui ne lui correspondent pas… à moins qu’au contraire, le hasard ait bien fait les choses et qu’il soit né à un moment crucial pour l’avenir de l’humanité?

    C’est du moins ce qu’en pensent les suspicieux. Selon eux, il y a quelque chose de louche, de quasi-subversif dans ce culte de ce qui n’est plus, de ce qui est révolu. Est-ce qu’Altman se contente de contempler le passé ou souhaite-t-il le faire revivre? N’y aurait-il pas de petites tendances démocrates et républicaines sous le couvert de ces manières affables, ce ton feutré? Enfin, on ne pourrait rêver d’un meilleur archiviste, alors on le laisse tranquille. Et puis, sa famille provient des loges supérieures, ce qui lui confère un statut pas tout à fait d’intouchable, mais à tout le moins d’individu qu’on hésite à embêter sans raison valable.


    Physique : Archibald Altman est bel et bien le fruit d’une lignée d’hommes et de femmes cherchant à parfaire le bagage génétique de leur progéniture. Grand et élancé, il possède le physique qu’on pourrait associer tant au propriétaire d’une boîte de nuit en vogue de Raimyo, qu’à un politicien à l’allure droite et digne et qu’à un officier du Basha.

    Mais ses traits finement dessinés, sa mâchoire carrée et volontaire sont adoucis par l’expression rêveuse qu’il affiche la plupart du temps. On comprend tout de suite qu’il n’a pas l’étoffe d’un militaire lorsqu’on le voit perdre sa main dans sa chevelure blonde d’un air confus ou masser ses tempes endolories après avoir passé des heures à classifier les articles de ses archives. Ses gestes sont toujours empreints d’une certaine délicatesse, dénotant de son habitude à manipuler des objets précieux et du respect qu’il voue à l’environnement qui l’entoure. Ses sourires sont aussi amènes que courtois, sa voix grave s’exprime avec la douceur et la patience de celui qui ne souhaite pas déranger le silence. De plus, sa garde-robe sortie tout droit du 20e siècle – les décennies 40, 50, 60 en particulier – loin des uniformes austères des militaires, vient renforcer son aura archaïque mais adorable, décalé mais chaleureux, voire un peu douillet.

    Et pourtant, de temps à autre, une flamme brûle dans ses prunelles bleues. Elle est parfois le produit fiévreux d’une découverte prodigieuse et dans certains cas, provoquée par la fureur et la révolte que font naître chez lui l’injustice et la tyrannie. Alors, ces mains nerveuses et cette constitution solide rappellent que le drôle d’oiseau à la tête de la bibliothèque d’Arkmeen descend d’une lignée d’hommes de pouvoir.

    Spoiler:
     


    Tranche de vie :Lorsqu’on compte dans sa famille trois anciens préfets, un amiral, deux capitaines de vaisseau, trois commissaires et un lieutenant de la N.S.S., on se serait attendu à ce que l’héritier d’une telle tradition de brillantes carrières politiques et militaires marche sur les traces de ses prédécesseurs. Malheureusement pour la dynastie Altman, Archibald s’est toujours refusé à suivre le chemin auquel on le prédestinait.

    Dès son plus jeune âge, il se passionne pour l’inusité et s’interroge sur le pourquoi des choses, mais surtout leur « avant », leur origine. Les choses sont comme ça maintenant, mais elles étaient comment, par le passé? Pourquoi elles sont devenues comme ça? Quels sont les liens de cause à effet qui ont résulté en le monde tel qu’il le connaît? Et y a-t-il moyen de modifier ce qui, instinctivement, semble clocher?

    En tant que membre de la Lux, ses études le mènent jusqu’au Maegna Institut à la suite de longs et éprouvants débats avec sa famille qui aurait préféré le voir intégrer l’Himmel Institut. Plutôt que de s’inscrire en sciences politiques, il se tourne vers les disciples inutiles où ne s’enrôlent qu’une poignée d’étudiants sans avenir, enfants d’aristocrates qui ne travailleront jamais réellement pour gagner leur pitance. Au contraire de certains de ses confrères, Archie est assidu et compte sincèrement mettre son savoir en pratique. Son stage auprès de l’archiviste de la bibliothèque d’Arkmeen – un homme animé par le même devoir de mémoire – lui a montré sa voie : il n’œuvre à présent que dans le but de remplacer son mentor vieillissant.

    À partir de l’âge de ses vingt-deux ans, il est employé à la bibliothèque et reprend le flambeau de son protecteur à vingt-sept ans. Ses proches encaissent durement le choc qu’il demande officiellement d’être transféré de la Lux à la Pooja, mais ils se sont résignés depuis longtemps aux frasques de leur excentrique rejeton. Fils unique de la branche principale du clan Altman, on espère seulement que la progéniture d’Archibald ressemblera aussi peu à son père qu’Archibald lui-même s’est distingué du patrimoine familial.

    L’existence d’Archie se partage entre son lieu de travail et sa résidence secondaire. Il dort souvent à la bibliothèque, trop éreinté pour songer à retourner jusqu’à chez lui. Par commodité, il a installé un matelas, un réchaud et un gramophone dans la modeste pièce qui lui sert de quartier général et est donc doté du nécessaire pour survivre à une nouvelle guerre mondiale. On sait immédiatement qu’il est enfermé dans son bureau à s’acharner sur son système de classement, quand on entend le crépitement familier de sa table-tournante et ses disques de jazz et d’opéra.

    S’il n’est pas à Arkmeen, c’est qu’Archie s’est enfui au secteur de Lutia, où il a fait bâtir sa maison de campagne, sa caverne d’Ali Baba contenant tous ses trésors. Ceux qui y ont déjà été invités racontent qu’y pénétrer revient à effectuer un voyage dans le temps. Tout ce qui se trouve dans son refuge – du canapé élimé aux tapis persans à l’horloge grand-père à la vaisselle en porcelaine aux couleurs délavées – respire l’ancien, tout respire l’humain. Il accueille parfois d’autres collectionneurs chez lui, pour que tous ensemble, ils échangent leurs trouvailles autour d’une tasse de thé.

    Archie cadre parfaitement dans cet univers, ce quasi-musée. On l’imagine très bien siroter un verre de xérès, assis dans son fauteuil aux ressorts fatigués, en train de feuilleter un illustré de 1956, vêtu d’une robe de chambre ayant connu de meilleurs jours… ou encore, se baladant à travers Lutia, accompagné de son chien White Fang, un bâton de marche à la main. Dans cette retraite en marge de la frénésie d’Arkmeen et de Raimyo, l’anachronisme, ce n’est plus lui, c’est l’ensemble d’UROS… Et c’est vous, peut-être?

    Spoiler:
     
    Se marier un jour, lui? Il est déjà l’époux de Clio, la muse de l’Histoire. Peut-être qu’il le devra, si les conventions sociales finissent par le rattraper. En attendant, son amour pour ses archives le satisfait pleinement.


    { ORIENTATION POLITIQUE :
    Vous intéressez-vous à la politique ? Oui [x] _ Non [ ]
    Êtes-vous pour ou contre l'Empereur ? Pour [ ] _ Contre [x] _ Neutre [ ]


    { Et vous ~
    Code du règlement :
    VALIDÉ - D (ouais, on a pas encore changé 'xD)
    Code du guide du joueur :
    VALIDÉ - D (il manquait deux bouts mais te connaissant, je doute que tu fiche le bordel ici XD)


Dernière édition par Archibald Altman le Ven 26 Fév - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we're watching you
Daisuke Akihiko
Devilicious Carrot
Messages : 556



Misc.
Relations:
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Archibald Altman   Ven 26 Fév - 19:02

Eh bien, un homme du passé propulsé dans le futur. Intéressant concept.
Espérons qu'il trouvera des gens avec qui partager sa passion et ses idées. Et surtout, qu'on ne verra pas dans ses envies de retour vers les bases, quelque chose de malsain. Enfin, pour lui du moins. ~

Validé


Amuse toi bien ! :;p:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Archibald Altman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE À BORD :: INTERFACE VOCALE :: Etat civil :: Fiches :: POOJA-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit